Photo d'illustration/VietnamBiz

Grâce à l'essor de la demande intérieure et des investissements étrangers (IDE), le Vietnam devrait enregistrer une croissance de 6,7% cette année et demeurer l'un des pays les plus dynamiques au monde.

Le rapport de l’UOB indique également la tendance des sociétés multinationales à délocaliser leur production vers le Vietnam à la place de la Chine ou d’autres pays de la région.

Des préoccupations concernant des droits d'importation et d'exportation élevés ont amené les producteurs (touchés par des taxes supplémentaires) à planifier des stratégies efficaces en termes de coût en se délocalisant vers d’autres endroits afin de minimiser l’impact des tarifs commerciaux.

En conséquence, le Vietnam est une destination “idéale” pour la production et l’exportation grâce à sa position stratégique pour produire et distribuer des produits par route et par mer.

Par rapport aux pays insulaires tels que Philippines et Indonésie, la distance et la durée du transport maritime au Vietnam sont plus courtes, ce qui permet de réduire les coûts et d'accélérer l'accès aux marchés.

En outre, l'un des avantages concurrentiels du Vietnam pour attirer l'IDE est son bas coût de la main-d'œuvre, notamment en comparaison avec la Chine et la Thaïlande. En 2019, le salaire minimum au Vietnam a augmenté à 126-180 USD, selon les régions. Ce n’est que 38% et 54%, respectivement, de ceux de la Chine (plus de 330 USD/mois) et de la Thaïlande (274 USD).

L'augmentation des investissements  au Vietnam est reflétée dans les entrées d'investissement direct étranger (IDE) ces derniers mois. Plus précisément, en 2018, les IDE réels ont augmenté de 9,1% en un an pour se chiffrer à 19,1 milliards d’USD.

Selon les prévisions, les IDE au Vietnam connaîtront une croissance de 4,7% cette année. Les principales sources d'IDE proviendront probablement de la Corée du Sud, de la Chine continentale, de Taïwan et de Hong Kong (Chine).

Sur la base de la croissance actuelle, 2019 serait la meilleure année de l'histoire économique du Vietnam en termes d'attraction des IDE. Entre janvier et juillet, le pays a enregistré 2.064 nouveaux projets, soit une hausse de 25%, un record en un an.

Avec près de 25% du total, c’est la Chine qui a injecté le plus d'IDE au Vietnam. Cela marque un changement complet par rapport aux deux années précédentes où les IDE venaient principalement de Corée du Sud et du Japon. Cela montre que les tensions commerciales sino-américaines au premier semestre de 2018 ont un impact significatif sur les fabricants chinois.

CPV