Photo d'illustration/PLVN


Giorgio Aliberti, ambassadeur de l'Union européenne (UE) au Vietnam et Fabrice Richy, directeur de l'Agence française de développement (AFD) au Vietnam, ont signé un accord pour renforcer la coopération et la résilience face au changement climatique et aux risques naturels au Vietnam, tout en essayant de réduire l'impact de la pandémie de COVID-19. La facilité WARM (Water and Natural Resources Management) vise à renforcer les capacités de gestion des ressources en eau et des zones côtières du Vietnam pour un développement plus durable.

La facilité WARM permettra de soutenir la préparation et la mise en œuvre de projets d'investissement plus stratégiques en termes d’infrastructures, dans les domaines de la gestion de l'eau et des ressources naturelles, en réponse aux principaux défis locaux tels que les inondations et l'érosion côtière, exacerbés par le changement climatique. En outre, l'expérience acquise dans le cadre de ces projets contribuera au dialogue stratégique sur le climat, l'environnement et la gestion des ressources naturelles. Dans ce cadre, l'UE a accordé une subvention de 20 millions d'euros à l'AFD. En coordination avec les autorités centrales et locales vietnamiennes, l'AFD mobilisera la facilité WARM pour préparer et mettre en œuvre des projets d'investissement cofinancés par des prêts de l'AFD et des ressources propres du Vietnam sur la période 2021-2029, pour un montant total estimé à 200 millions d'euros.

L'ambassadeur de l'UE, Giorgio Aliberti, a déclaré : « L'adaptation au changement climatique est cruciale pour la durabilité du développement du Vietnam, et l'eau et les ressources naturelles en sont un élément clé. Cette nouvelle subvention de 20 millions d'euros vise à aider le Vietnam à s'engager vers un avenir plus vert et plus résilient. Cette démarche s'inscrit en lien avec les priorités générales de l'UE en matière de partenariats internationaux, qui plaident en faveur de « Green Deals ». Une meilleure gestion des ressources naturelles contribuera à restaurer et à  préserver les écosystèmes, à renforcer la résilience de la population locale et à réduire l'impact de la pandémie de COVID-19 ».

« La Facilité WARM répond directement au besoin des partenaires vietnamiens, notamment des provinces bénéficiaires en accélérant l’évaluation et la mise en œuvre de projets d’investissement stratégiques pour la trajectoire de développement résilient des territoires par le financement d’études préparatoires et d’assistance technique. Ces projets sont au cœur de la coopération française au Vietnam, qui s’articule autour des priorités suivantes : adaptation des villes et des territoires au changement climatique et aux aléas naturels ; gestion améliorée et intégrée des ressources en eau et gestion intégrée des zones côtières. C’est une réelle valeur ajoutée pour l’ensemble des parties.», a ajouté Fabrice Richy, directeur de l'AFD au Vietnam.

Le Vietnam est l'un des pays les plus sévèrement touchés par le changement climatique et les catastrophes naturelles. La hausse des températures et du niveau de la mer, ainsi que la fréquence et l'intensité accrues des phénomènes météorologiques extrêmes, combinées à la croissance démographique et une urbanisation rapide, augmentent les risques d'érosion côtière, d'inondations et de sécheresse. Conformément à leurs engagements internationaux en matière de changement climatique et aux objectifs de développement durable, l'UE et l’AFD soutiennent activement le Vietnam dans les domaines de l'atténuation du changement climatique (transition énergétique) et de l'adaptation.

CPV