Des copies de documents administratifs, de dessins techniques… relatifs à six ouvrages d’architecture française sont présentées à l’exposition sur l’architecture française au cœur de Hanoï.

Cette exposition est organisée du 27 octobre au 5 novembre à la rue des Livres, arrondissement de Hoan Kiem, à Hanoi, par le Département des documents et des archives d’État, en collaboration avec l’ambassade de France au Vietnam et le Service de l’Information et de la Communication de Hanoi.

"L’exposition présente des archivages architecturaux précieux. Ce sont les documents sur les ouvrages construits à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle à Hanoï", a jugé Dang Thanh Tùng, chef du Département des documents et des archives d’État.

« Cette exposition débute une série d’activités de coopération entre le Département des documents et des archives d’État du ministère vietnamien de l’Intérieur et l’ambassade de France au Vietnam », a annoncé Dang Thanh Tùng, chef du Département des documents et des archives d’État. « Elle contribue à consolider et à développement les relations de coopération traditionnelle entre les deux pays en matière d’archivage », a-t-il dit.

L’ambassadeur français au Vietnam, Bertrand Lortholary a fait savoir que l’exposition se déroule à l’occasion du 100e anniversaire de la fondation du Département des archives et la Bibliothèque indochinoise. Elle témoigne des relations durables entre les deux pays, notamment dans la préservation et la valorisation des patrimoines d’archivage, selon lui.

Conçues par des architectes français, ces œuvres furent édifiées à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Parmi elles, on trouve le Théâtre municipal (actuellement l’Opéra de Hanoï), le musée Louis Finot (actuellement le Musée national de l'histoire du Vietnam), le bâtiment qui abrite actuellement la Poste de Hanoï, l’Université indochinoise (l’Université des sciences naturelles relevant de l'Université nationale de Hanoï), la direction des Finances de l’Indochine (devenu le siège du ministère des Affaires étrangères), sans oublier le pont Doumer (actuellement le pont Long Biên).

L’exposition vise à offrir au public un aperçu du patrimoine culturel et architectural de Hanoï hérité de l’époque coloniale mais aussi de lui faire découvrir la valeur inestimable des documents d’archives, qui permettent d’en apprendre beaucoup sur Hanoï et son Histoire.

Les édifices de style français sont devenus familiers aux Hanoïens d’aujourd’hui. Depuis plus d’un siècle, les ouvrages portant les traits architecturaux typiquement français sont devenus des symboles de la capitale et sont bien préservés. Majestueux et grandioses, ces patrimoines contribuent à rendre la ville aux mille ans de civilisation un peu plus singulière.

CPV/VNA