Photo: francophonie.org

Dans ce message publié sur le site officiel de l’OIF (www.francophonie.org), Madame Michaëlle Jean a salué le courage et l’extraordinaire apport de tous les jeunes du monde entier qui résistent avec humanisme, cherchent et créent des solutions face aux défis, aux épreuves et aux exigences de notre temps. Ces jeunes mobilisés solidairement et massivement en faveur de la paix, la justice, les droits et les libertés, la démocratie, la diversité culturelle et linguistique, le développement équitable, inclusif, durable et respectueux de l’environnement. 

«Il faut écouter ces jeunes, entendre leurs revendications et répondre à leurs attentes parce que la jeunesse n’est pas léthargique, elle est active, elle ne demande qu’à être mise à contribution», a t-elle souligné.

Cette année, le thème de la journée internationale de la jeunesse porte sur «des espaces sûrs pour les jeunes». Ce sont des espaces de vie, de paix et de liberté ; des espaces d’écoute, d’échange et de dialogue ; des espaces pour l’imagination et la création, des espaces d’éducation et de formation professionnelle, technique et technologique de qualité ; des espaces dédiés à l’accompagnement et l’investissement dans leurs projets innovants et leurs initiatives économiques ; des espaces ouverts pour toute la mobilité dont ils rêvent, aller à la découverte du monde et mieux le comprendre.

«L’OIF soutient et consolide la mise en place de tels espaces. J’en suis fière et je vois à ce que nous puissions rassembler le plus largement possible les jeunes. Leur passion et leurs aptitudes que nous fortifions pour les nouvelles technologies soutiennent ce dynamisme et nous ont permis de les rejoindre en très grand nombre et de tous les horizons, de créer du lien parfaitement égalitaire entre les femmes qui s’imposent, et les hommes qui d’emblée s’engagent, de dessiner avec l’enthousiasme de ces jeunes des plateformes et des réseaux leur permettant de penser, de bâtir et d’engager ensemble des chantiers formidables à réaliser. Les nouvelles technologies offrent l’opportunité de réduire les inégalités sociales. Nous aimons en faire le meilleur usage et les développer dans nos missions afin d’ériger des espaces ouverts, libres et accessibles, forums, ateliers, conférences, pour une participation citoyenne active», a déclaré la Secrétaire générale de la Francophonie.

CPV/OIF