La présidente de l'Assemblée nationale du Vietnam, Nguyen Thi Kim Ngan et le président du Sénat français, Gérand Larcher. Photo: VNA

Il a déclaré que la présence de la dirigeante vietnamienne et de la délégation de haut rang de l'Assemblée nationale du Vietnam et de nombreux députés français au siège du Sénat constituait une preuve évidente des bonnes relations entre les deux pays et les deux organes législatifs. Il a rappelé deux étapes importantes dans les relations franco-vietnamiennes, à savoir l'établissement des relations diplomatiques en 1973 et leur rehaussement au niveau d'un partenariat stratégique en 2013. Outre la coopération politique et diplomatique, la coopération économique entre les deux pays progresse de manière très positive et constitue un contenu essentiel à débattre lors des 11e Assises de la coopération décentralisée franco-vietnamienne à Toulouse.

Selon le président du Sénat, Gérand Larcher, en termes de géopolitique, le Vietnam joue un rôle très important, en particulier dans le contexte où la situation mondiale actuelle connaît de nombreuses fluctuations.

Nguyen Thi Kim Ngan a déclaré que le Vietnam et la France entretenaient des relations de longue date, avec 45 ans de l’établissement des relations diplomatiques officielles (1973-2018). «Le Vietnam attachait une grande importance aux relations de coopération avec l'Europe, dont la France, - l'un de ses principaux partenaires commerciaux», a-t-elle affirmé. Lors des rencontres avec des entreprises françaises, elle a constaté que celles-ci étudiaient bien le marché vietnamien et des potentiels de coopération et étaient très confiantes lorsqu'elles investissaient au Vietnam.

Elle a souhaité que les deux parties resserrent leur coopération politique et diplomatique pour favoriser les relations économiques et que la France et le Sénat français appuient le renforcement de la coopération entre le Vietnam et l'Union européenne (UE), accélèrent la signature et la ratification de l’Accord de libre-échange Vietnam-UE (EVFTA).

A propos de cet accord, Gérand Larcher a affirmé le soutien du Sénat français au Vietnam. Selon lui, l’EVFTA bénéficiera aux pays de l’UE et aussi ceux hors de l’union. La France arrive en tête dans l’application de la position de l’UE de diversifier les relations diplomatiques et commerciales, a-t-il dit, s’engageant à la promouvoir.

Lors de la rencontre, Nguyen Thi Kim Ngan et Gérand Larcher ont également échangé leurs points de vue sur la coopération dans le domaine de la culture et de la langue. Depuis 1995, le Vietnam ouvre des cours bilingues. Il s'agit d'une passerelle importante pour resserrer les relations entre les deux pays.

S'agissant de la question de la Mer Orientale, Nguyen Thi Kim Ngan a salué la position de la France en matière de maintien de la liberté de la navigation maritime et de l’ordre, conformément au droit international. Elle a demandé à la France de faire entendre sa voix face à cette question lors des forums multilatéraux et dans les échanges bilatéraux avec les partenaires de la région d’Asie-Pacifique ...

Partageant le même point de vue que la présidente de l'Assemblée nationale du Vietnam, Gérand Larcher a déclaré que la liberté de voyager en mer était très importante et que la France s’intéressait à ce sujet. Selon le président du Sénat français, la paix est le choix pour résoudre les désaccords et les conflits. C'est aussi l'esprit que les pays visent.


CPV/VNA