Les agents de l'ambassade de France font les courses au marché bio créé au sein de l'ambassade à Hanoï.

Tous les vendredis, depuis mai 2017, un marché bio prend ses quartiers au sein de l’ambassade de France à Hanoï. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet "Ambassade verte".

Lancé en 2015 dans la perspectives de la Conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP21), le projet "Ambassade verte" vise à réduire l’empreinte environnementale du réseau diplomatique français et démontrer ainsi à l’échelle internationale le caractère exemplaire de l’engagement de la France en matière de développement durable.

Pour matérialiser cette ambition, le marché bio est organisé grâce à la coopération entre l’ambassade de France au Vietnam et la coopérative vietnamienne Rau4T. Ce marché contribue à une consommation saine en faveur de la santé des agents de l’ambassade. "Nous voulons promouvoir une consommation des produits respectueux de l’environnement à travers une agriculture biologique. Et donc nous avons fait appel à une jeune coopération agricole vietnamienne qui a précisément choisi de faire de cette tâche son orientation privilégiée et qui propose des produits de grande qualité, qui n’utilisent que très peu voire pas du tout de pesticides ou produits chimiques", insiste Bertrand Lortholary, ambassadeur de France au Vietnam.

Depuis l’inauguration du marché, faire ses courses ici devient une habitude et un plaisir des employés de l’ambassade de France. Le marché propose toute une gamme de produits: fruits, légumes, œufs… Rien que pour les légumes, on a l’embarras du choix: pommes de terre, tomates, choux, patates douces et herbes aromatiques, notamment. Pour Thu Minh, son intérêt se porte essentiellement sur les fruits frais comme oranges et goyaves. Elle apprécie également le prix abordable des produits. "Depuis qu’il y a le marché ici à l’ambassade, si je n’ai pas d’empêchement, je m’y rends dès que je peux. Et je trouve que le marché vend des produits frais, naturels et de très bonne qualité. Je suis satisfaite", partage Nguyên Thu Minh, employée de l’ambassade de France.

Mobiliser la participation de tous les agents

Le mur végétal installé dans le campus de l'ambassade.

La démarche "Ambassade verte" est une démarche globale et progressive de réduction de l’empreinte environnementale du réseau diplomatique français avec l’adoption de mesures éco-responsables associées à la prise de conscience et à la mobilisation des agents sur le thème du développement durable.

À l’ambassade de France, une série d’actions ont été menées au travers de partenariats avec des associations locales, des ONG ainsi que des entreprises locales ou françaises désirant montrer leur savoir-faire sur le développement durable. Tous les agents de l’ambassade sont également impliqués dans ce projet. "Nous avons choisi plusieurs axes de travail. Soit l’énergie pour réduire la consommation d’énergie ici, à l’ambassade, soit la biodiversité parce que nous avons la chance d’avoir un très grand jardin et nous avons voulu le faire vivre au maximum", informe Bertrand Lortholary. "Sur l’élimination des déchets, nous luttons en particulier contre l’utilisation des matières plastiques qui sont très polluantes. Et puis également sur la qualité de l’air", ajoute-t-il. 

Engagement en faveur de la biodiversité
Le Vietnam est le 16e pays le plus riche en matière de biodiversité. Pourtant, cette dernière est menacée par la pression démographique, l’urbanisation, la destruction du milieu et l’exploitation excessive des ressources naturelles. C’est pour cette raison que l’ambassade de France au Vietnam a décidé, parmi les actions, de renforcer la biodiversité dans son parc. 

L'abri à insectes, une initiative de l'ambassade de France.

Plusieurs initiatives ont été mises en place. Un potager a été aménagé avec la participation de la coopérative agricole Rau4T. Les 50 m2 de potager permettent aux agents et aux habitants du campus de faire pousser les légumes, sans produit chimique et en respectant les saisons de production.

Un mur végétal a également été installé. Créé à partir de matériaux de récupération et de bambou, ce mur permet d’augmenter les surfaces végétales et d’améliorer l’esthétique du jardin de l’ambassade. À noter que la température peut monter jusqu’à 12oC de plus en ville qu’à la campagne environnante en raison du grand nombre de citadins et de la concentration des infrastructures. L’augmentation de la "végétalisation" est une solution efficace.

Ces ouvrages sont le fruit de la coopération entre l’ambassade de France et la coopération Rau4T. "On a des réunions mensuelles entre l’ambassade de France et Rau4T pour évaluer les initiatives qui sont à la fois de notre propre agence ici à l’ambassade et aussi de Rau4T qui propose beaucoup d’initiatives locales", partage Lilia Amaranto, employée de l’ambassade de France. Et de poursuivre: "Et la coordination aussi sur le travail des ouvriers de Rau4T, deux fois par semaine à l’ambassade pour l’entretien des jardins et dans le futur, l’entretien des fleurs".

Pour ses efforts inlassables, l’ambassade de France au Vietnam s’est vu remettre le "Grand Prix" du concours "Ambassade verte" 2018 pour son projet "Ambassade et nature: vivre la biodiversité au Vietnam !". Le prix honore le renforcement de la biodiversité du jardin de l’ambassade et l’implication des agents afin de faire de la représentation française une véritable vitrine en matière d’environnement au Vietnam. "Je voudrais dire que nous sommes très fiers parce que grâce à un effort collectif, cela nous a permis à nous, à l’ambassade de France au Vietnam, de gagner l’an dernier le concours de la meilleure ambassade verte, c’est-à-dire de l’ambassade française dans le monde qui a effectué le plus de progrès, le plus d’efforts en vue d’être respectueux de l’environnement", partage l’ambassadeur.

Dans l’avenir, l’ambassade de France s’engage à poursuivre ses actions pour faire de ce campus un véritable havre vert au cœur de Hanoï.

CPV/CVN