Le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, et la secrétaire générale de l’OIF, Louise Mushikiwabo, le  6 décembre 2019 à Hanoï. Photo : Lâm Khanh/VNA


La Journée internationale de la Francophonie, le 20 mars, est devenue une journée de fête commune pour plus de 700 millions de personnes ayant le français en partage sur les cinq continents, qui expriment ainsi  leur solidarité et leur désir de vivre ensemble dans le respect des différences et de la diversité culturelle, par le biais d’une langue merveilleuse et aimée de nous tous qui est la langue française.

Au Vietnam, la langue de Molière a une place particulière liée à l’histoire coloniale. Aussi le gouvernement accorde-t-il une importance particulière à la promotion du français auprès des jeunes.

Membre de l’OIF en 1970, le Vietnam a, depuis lors, pris de nombreuses initiatives pour dynamiser la coopération et renforcer le dialogue entre les pays membres de la Francophonie. Mais les avantages dont il bénéficie sont également importants.

''Par le biais de l’OIF, le Vietnam qui souhaite s’intégrer de plus en plus au monde, maintient un bon niveau de coopération avec plusieurs pays francophones'', a constaté Vu Anh Quang, l'ambassadeur du Vietnam en Belgique.

L’Organisation internationale de la Francophonie compte 88 États et gouvernements (54 membres, 7 membres associés et 27 observateurs).  Elle  est représentée depuis 1994 en Asie-Pacifique par un Bureau régional, basé à Hanoï.

De nombreux projets de coopération ont été menés dans la région, dans les domaines de l’éducation et de l’enseignement du et en français, de la formation professionnelle et technique ainsi que de la culture.
 

CPV/VOV