Photo: Claudebibeau

Le Vietnam était représenté par l’assistant au ministre des Affaires étrangères Nguyen Ngoc Son.

S’exprimant lors de cet événement, Nguyen Ngoc Son a affirmé que le Vietnam était prêt à contribuer aux activités communes de la Francophonie pour la paix, la coopération et le développement et partageait les questions communes du monde comme le développement économique lié à la protection de l’environnement, l’adaptation au changement climatique...

La délégation vietnamienne a également apporté diverses suggestions pour la rédaction des documents de cette conférence.

Lors des rencontres en marge de la conférence avec la secrétaire générale de la Francophonie et des chefs de délégations, le représentant du Vietnam a proposé des domaines de coopération précise comme l’agriculture, le commerce, l’investissement, l’enseignement du français…

Après deux jours de travail, les délégués ont adopté des résolutions sur les économies maritimes et vertes, sur le changement climatique et sur la voie pour la paix via le dialogue et encore l’éducation. Ils ont insisté sur la détermination de la communauté francophone de promouvoir des modèles économiques liés au développement durable. 

Ils ont aussi souligné la poursuite de la Convention de Paris sur le changement climatique, le soutien de la garantie de la sécurité de la navigation aérienne et maritime et du règlement des différends par des mesures pacifiques.

Les participants ont adopté la déclaration des ministres de la francophonie appelant la communauté internationale à la coopération pour résoudre la crise migratoire dans le monde.

Enfin, ils ont décidé d’organiser la 35e session de conférence ministérielle de la Francophonie à Erevan en Arménie en octobre 2018 avant le 17e Sommet de la Francophonie aussi dans ce pays.  


CPV/VNA