L'ancien combattant L'ancien combattant français Pierre Flamen. Photo: VNA

L'évènement s'est fait en présence du directeur du Musée de Hô Chi Minh, Vu Manh Hà, du président de l’Association des écrivains vietnamiens Huu Thinh, de l’ancien secrétaire général de l’Association vietnamienne du cinéma Dang Nhât Minh, des responsables du Service des communications et des transports de la province de Yên Bai et du journal Van nghe (Lettres et arts) de la province de Thai Nguyên (Nord).

Dessiné en 1948 sur du papier traditionnel (confectionné à partir de l’écorce de l’arbre Rhamnoneuron), le portrait du Président Hô Chi Minh est le chef-d’œuvre du peintre vietnamien Phan Van Doan. La même année, le combattant français Pierre Flamen, originaire de Dordogne, arrive au Vietnam. Il découvre ce portrait en 1949 dans la province de Yên Bai et le ramène dès son retour en France en 1951 avant la bataille de Diên Biên Phu.

Soixante-dix ans après, Pierre Flamen décide, en août dernier, de remettre ce tableau au Musée de Hô Chi Minh à Hanoï à l’aide de l’écrivaine et journaliste vietnamienne Hiêu Constant.

"C’était pour moi un souvenir précieux, parce que c’était très bien fait, proche de la calligraphie, a souligné Pierre Flamen via la vidéo projetée à la séance. Mais je pense qu’il doit être à sa place, au Vietnam".

À cette occasion, Pierre Flamen offre aussi au Musée de Hô Chi Minh sa peinture illustrant l’endroit où il a trouvé ledit portrait.

Hiêu Constant, qui a eu la chance de rencontrer d'anciens combattants français de Diên Biên Phu lors de son reportage il y a quelques années, raconte que ces vétérans nourrissent toujours un profond respect pour le peuple et les soldats vietnamiens.

"Nous saluons M. Flamen, qui a offert ce fabuleux souvenir à notre musée. Ce geste force l’admiration et le respect du militaire français à l’égard du Président Hô Chi Minh", a exprimé Pham Thi Thanh Mai, directrice adjointe du Musée de Hô Chi Minh.

"Je trouve extraordinaire qu’un Français sauvegarde une image illustrant l’ennemi de l’époque, a remarqué l’historien français Claude Constant. La restitution de cette gravure est le symbole du renforcement des relations France - Vietnam, deux pays qui ont énormément d’histoires communes et qui, de nos jours, souhaitent collaborer".

CPV/CVN