Photo: VOH

Organisé par la Croix-Rouge de Hô Chi Minh-Ville, cette 12e   édition visait à collecter des fonds pour les soins et l'amélioration des conditions de vie des victimes de l'agent orange/dioxine et des handicapés. Il s’agissait aussi d’une activité en écho au Mois d’action pour les victimes de l’agent orange/dioxine et les handicapés défavorisés (du 5 août au 5 septembre 2018). 

Le vice-président du Comité central de la Croix-Rouge du Vietnam, Trân Quôc Hung, a informé que le Vietnam comptait environ 4,8 millions de victimes directes de l’agent orange/dioxine et des dizaines de millions d’autres subissant de près ou de loin ses effets. Des millions d’enfants qui sont des descendants de vétérans souffrent de douleurs physiques et psychologiques. 

La Croix-Rouge du Vietnam a accordé des aides d’une valeur totale de 1.275 milliards de dongs (plus de 54,6 millions de dollars) aux victimes de cette substance toxique.


CPV