Photo : VNA

Ce symposium, organisé par la Chambre vietnamienne du Commerce et de l’Industrie (VCCI), sous l’égide du gouvernement du Canada, de l’hôtel Rêverie Saigon et de la Fondation Asie-Pacifique (FAP), a vu la participation, entre autres, de quelque 300 représentants, experts et incubateurs venus d’entreprises et d'organisations des économies membres de l’APEC.

Dans son discours d’ouverture, M. Hoàng Văn Dung, vice-président de la VCCI, président du forum, a apprécié l’importance de l’organisation de cet événement et informé que les économies membres de l’APEC recensent plus de 90% des MPME. Au Vietnam, ce nombre est estimé à 97%. Ces MPME contribuent, bien entendu, en grande partie au développement socio-économique des pays.

« Les MPME sont particulièrement intéressées par l’APEC, et ce symposium permettra de trouver des solutions pour améliorer davantage leurs innovations, les rendant accessibles au marché international et leur permettant de surmonter des obstacles en profitant des opportunités apportées par les technologies informatiques », a souligné M. Dung. D’ajouter que l’APEC exhorte les MPME à adopter l’initiative d’en ligne à hors ligne (O2O), pour élaborer leurs programmes de commerce électroniques efficients (E-commerce), l’une des premières recommandations de l’APEC au regard de la situation des MPME actuelles, s’y ajoute la facilitation d’accès aux informations du marché mondial.

Le symposium s'est également concentré sur le partage de connaissances données par des centres de formation de jeunes entrepreneurs, experts d'incubateurs et  entreprises  ayant vu le jour à l’aide d'incubateurs, ainsi que par des investisseurs en la matière et des politologues. En plus, les chefs de diverses organisations d’investissement ont discuté des mesures permettant aux start-up de surmonter les premières étapes pour devenir plus rapidement des MPME.

Mme Vilupti Lok, vice-présidente de la Fondation canadienne pour l’Asie-Pacifique (FAP) en Asie, quant à elle, a fait le point sur les contributions économiques des pays membres de l’APEC qui représentent plus de 50% du PIB mondial et environ 60% du commerce mondial, affirmant que les économies membres de l’APEC ont connu des acquis importants en matière de transformation commerciale.

Mme Vilupti Lok a considéré que le rôle des MPME a contribué au succès des pays et que d’innombrables opportunités de croissance existent dans la région de l’APEC. Selon elles, les MPME peuvent contribuer de 20 à 50% au PIB des économies membres de l’APEC, à 54% des emplois créés et à 75% de la valeur totale des exportations.

L’une des questions majeures abordées par les conférenciers concerne la facilitation de l’accès des MPME aux sources financières appropriées, et notamment, l’augmentation de la participation des femmes d’affaires dans la région. En particulier, les intervenants ont mis l’accent sur le rôle déterminant des investisseurs dans la recherche de start-up ainsi que sur la prise de décision de leur accorder des sources financières.

Sur le plan gouvernemental, les conférenciers ont appelé les décideurs politiques des économies membres de l’APEC à accélérer les réformes pour favoriser les MPME, sans oublier de prévoir des budgets exclusivement réservés aux start-up dès la création d’entreprise. Les idées comme les initiativesavancées lors de ce symposium seront soumises aux ministres et aux organismes de représentation des économies membres de l’APEC pour promouvoir davantage la coopération dans la région.

CPV/VNA