Photo: VNA


Les signataires étaient, côté vietnamien, l'AIC et l'Académie internationale d'études de systèmes (IASS); et côté russe l'Université de technologie chimique Mendeleïev.

S'exprimant lors de l'événement, le président de l'IASS, Igor Dorokhov, a déclaré que ces nouvelles technologies serviraient à l'analyse et aux prévisions des changements climatiques, de la météo et de la géologie; au traitement de la pollution de l’eau et des sols; aux programmes nationaux intelligents; et aux examens et traitements médicaux.

La directrice générale de l'AIC, Nguyen Thi Thanh Nhan, a déclaré que ces technologies seraient  très utiles pour le Vietnam. Elle a espéré que les scientifiques russes continueraient de transférer de nouvelles technologies à la partie vietnamienne et d’aider son pays à former du personnel.

Le vice-président de l'IASS, Vitaly Chelnokov, a déclaré à l'agence de presse vietnamienne (VNA) que l'accord  contribuerait à présenter de nombreuses nouvelles technologies  russe au Vietnam, notamment dans l'alimentation, le traitement de l'environnement et la  santé.

Le professeur et académicien Aleksandr Egorov de l'Université de technologie chimique de Mendeleev a déclaré que l'université russe et l'AIC collaboreraient dans la recherche sur le contrôle intelligent, la construction de villes intelligentes, l'Internet des objets et le Big Data.

Des scientifiques et  experts russes se rendront au Vietnam pour transférer directement ces nouvelles technologies à la partie vietnamienne.

CPV