Photo d’illustration/Internet

Financé par l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA), ce programme est placé sous les auspices de l’Association de coopération technique de l’Asie, du Comité de gestion des zones industrielles et zones franches de transformation pour l’exportation de Ho Chi Minh-Ville (Hepza) et de l’école Tri Dung.

D’une durée de 5 ans, de 2017-2020, avec 5 cours de formation à Ho Chi Minh-Ville et un autre, plus pratique, au Japon, ce programme devrait former près de 400 stagiaires qui sont techniciens, ingénieurs, gestionnaires d’industries clés et enseignants d’écoles professionnelles de la mégapole du Sud.

Selon Pham Huy Thong, chef adjoint du Comité de gestion de Hepza, "ce programme fournira aux participants des connaissances techniques, des compétences de traitement des problèmes, la pensée Kaizen (amélioration continue) pour résoudre les problèmes apparus dans le processus de fabrication. Ces contenus, déployés dans les entreprises, contribuent à améliorer la qualité de la production et l'efficacité des investissements, en particulier pour les PME".

Le consul général du Japon à Ho Chi Minh-Ville, Kawaue Junichi, a estimé qu’il s’agit d’un programme significatif dans les relations de coopération entre les deux pays. Il a ajouté que son consulat est toujours prêt à soutenir la formation du personnel au Vietnam, dans la mégapole du Sud en particulier.

Début 2017, la première formation pour 68 stagiaires de 36 unités des secteurs  du caoutchouc, de la plasturgie, de l’agroalimentaire, de la mécanique avait été déployée.

CPV