Photo d'illustration/baothanhtra

Il s’agit aussi d’un des quatre principaux secteurs prioritaires pour le développement dans la mégapole du Sud, avec un taux de croissance élevé, de 8,22% pour les aliments, et de 5% pour les boissons en 2018.

Selon Ramesh Anand, président de l'Association des entreprises indiennes au Vietnam (INCHAM), la demande des plus de 95 millions de consommateurs vietnamiens en termes de produits alimentaires et des boissons ne cesse d’augmenter, créant ainsi un vaste marché.

En outre, le gouvernement vietnamien a appliqué de nombreuses politiques pour développer cette industrie via  l’amélioration de l'environnement des affaires, la réforme administrative, l'octroi de prêts "bonifiés" et des programmes de stimulation de la demande. Les IDE indiens au Vietnam ont considérablement augmenté au fil des années.

Au 20 juin 2019, l’Inde a investi au Vietnam dans 254 projets totalisant environ 928 millions d’USD. À Hô Chi Minh-Ville, on dénombre 118 projets indiens en activité, avec un montant total de 73 millions d’USD, principalement dans les sciences et technologies, l’industrie auto-moto, le secteur manufacturier, l’information et la communication…

Les accords de libre-échange récents tels que CPTPP et EVFTA amélioreront l'accès au marché vietnamien des produits alimentaires transformés et des boissons, et ouvriront de nouvelles opportunités pour les entreprises indiennes.

CPV