Le Bunraku (photo d'illustration: www.japan-guide.com)

 

Cette performance de 20 minutes comprendra un extrait de "Date Musume Koi No Higanoko" (L'amour chaud de la fille du marchand de légumes), un chef-d'œuvre de bunraku basé sur une histoire réelle datant de l'époque d'Edo - il y a 300 ans.

La pièce parle de l'histoire d'amour tragique d'Oshichi, fille d'un marchand de légumes, et de son amant Kichisaburo, un moine.

L'extrait présente une scène dans laquelle Oshichi trouve l'épée perdue de son amant qui s'apprête à commettre le seppuku. Cependant, elle ne peut  lui rendre visite parce que les portes de la ville sont fermées la nuit. Elle escalade une tour de feu par une nuit de neige pour déclencher une fausse alarme incendie pour ouvrir les portes, bien qu'elle sache que sonner une fausse alerte est un crime grave.

La performance mettra en vedette six des principaux artistes de la compagnie Bunraku d'Osaka.

Fondé à Osaka au début du XVIIe siècle, le bunraku utilise des poupées demi-grandeur nature pour interpréter un récit dramatique scandé à l'accompagnement d'un petit samisen (luth japonais à trois cordes).

Le théâtre de marionnettes est dérivé de pièces historiques mises en scène à l'époque féodale et de drames contemporains explorant le conflit entre les affaires de cœur et les obligations sociales.

Environ 160 des 700 pièces écrites durant la période Edo sont encore utilisées dans le répertoire d'aujourd'hui.

En 2003, l'UNESCO a déclaré le bunraku comme un chef-d'œuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité.

Les représentations à Ho Chi Minh-Ville débuteront à 15h et à 19h le 12 juillet au théâtre The Gioi Tre. Le programme n'est pas recommandé aux enfants de moins de 12 ans.

Le Centre d'échange culturel de la Fondation du Japon au Vietnam organisera également deux autres représentations à Hanoi, au Théâtre de la Jeunesse, le 14 juillet.

CPV