Efforts pour promouvoir la musique traditionnelle vietnamienne au Canada

Un spectacle du groupe Tre Xanh. Photo: VTV


A travers des milliers de représentations au Canada comme d’autres pays dans le monde, le groupe de musique vietnamien Tre Xanh a contribué à promouvoir la musique ainsi que la culture du Vietnam à l’étranger. Les membres du groupe sont des artistes professionnels et amateurs vietnamiens résidant au Canada.

L’artiste Hoang Bich, l’une des co-fondateurs de Tre Xanh, a partagé: «Dans les représentations, nous nous concentrons sur les chants et danses folkloriques du Vietnam, parfois avec de nouveaux chants de musiciens vietnamiens».

«Je pense très fort toujours au Vietnam. Quand la musique retentit, nos sentiments et nos émotions surgissent. A ce moment-là, nous nous sommes plongés dans les mélodies douces et affectueuses de la musique traditionnelle», a exprimé l’artiste Huyên Vân, membre de Tre Xanh.  

L’artiste Nguyên Quôc Hai – membre de Tre Xanh : «j'utilise l'anglais et le chinois pour mon travail. Mais quand je rentre chez moi, en écoutant le vietnamien et les chants vietnamiens, je me sens tellement bien. C’est comme si j'étais dans mon pays natal».

«Au début, ce n’était pas facile de trouver des artistes vietnamiens qui aiment et jouent bien de la musique et des instruments traditionnels du Vietnam. Cependant, nous avons reçu beaucoup de soutiens des autorités locales comme de la communauté des Vietnamiens au Canada. Avec une grande passion pour la musique traditionnelle vietnamienne, nous avons l'espoir de promouvoir et faire rayonner la musique comme la culture du Vietnam au Canada comme dans d’autres pays du monde», a souligné Khac Chi, co-fondateur de Tre Xanh.

Le Vietnam, pays des opportunités économiques, selon la presse sud-coréenne

Photo: VNA


La presse sud-coréenne a donné des évaluations positives sur les potentiels économiques du Vietnam, le qualifiant de pays des opportunités économiques.

Selon le journal Korea JoongAng Daily, l’économie chinoise étant saturée, de nombreuses entreprises étrangères, dont celles de la République de Corée, réduisent leur dépendance vis-à-vis de la Chine, créant des opportunités de développement pour le Vietnam. Par exemple, la société Samsung Electronics revoit ses investissements en Chine, augmentant ceux versés au Vietnam.

Les changements de la chaîne de valeur mondiale en raison de la guerre commerciale en cours entre les États-Unis et la Chine accélèrent également les investissements au Vietnam. Avec la délocalisation d'usines de Chine au Vietnam par les entreprises américaines, la demande de recrutement au Vietnam augmente pour répondre au nombre croissant de commandes. La poursuite de la guerre commerciale pousse les investisseurs étrangers à quitter la Chine pour le Vietnam.

Selon le journal sud-coréen, le Vietnam pourrait renforcer son rôle du centre de production sud-coréenne, ce qui l’aiderait également à développer ses propres technologies.

De grands conglomérats sud-coréens tels que Samsung, LG, Hyosung et Kumho investissent dans de grands complexes de production. L’an dernier, le groupe Hanwha a investi 400 millions de dollars dans la plus grande société privée vietnamienne, Vingroup. La même année, SK a versé 470 millions de wons dans une autre société vietnamienne, le groupe Masan.

L’économie vietnamienne connaît une croissance de 6 à 7% par an alors que celle de la République de Corée progresse d’environ 2% et ne devrait pas atteindre 2,2% cette année. Les changements agressifs en termes d'accueil des investissements étrangers sont considérés comme le facteur clé pour que le Vietnam rejoigne rapidement la chaîne de valeur mondiale.

La République de Corée est le premier investisseur au Vietnam. Le montant total des investissements versés par les entreprises sud-coréennes au Vietnam de 1992 à 2017 a atteint 50 milliards de dollars. La taille des investissements montre à elle seule les attentes des entreprises sud-coréennes sur le marché vietnamien.

Séoul est également le deuxième fournisseur d’aide publique au développement (APD) pour le Vietnam, juste derrière le Japon. Les exportations vers le Japon, qui était autrefois le premier marché à l’export de la République de Corée, représentent actuellement la moitié de celles vers le Vietnam. 

"Mélodie allemande - vietnamienne", passerelle d’amitié entre les deux pays

Le concert de musique de chambre "Mélodie allemande - vietnamienne". Photo: VTV

Sous le thème "Mélodie allemande - vietnamienne", un concert de musique de chambre vient d’être organisé à Hanoï en vue d’honorer les musiques traditionnelles des deux pays.

Le projet "Mélodie allemande - vietnamienne" est financé par le fonds Dao Minh Quand, avec le soutien de l’Institut Goethe à Hanoï.

Avec l'idée d'utiliser des instruments folkloriques vietnamiens tels que đàn bầu (monocorde), đàn nhị (erhu), đàn tỳ bà (luth à quatre corde), đàn tranh (cithare à seize cordes) ou tam thập lục (cithare à 36 cordes)… en combinaison avec certains instruments occidentaux, ce programme a mis en valeur des chansons folkloriques des deux pays.

Les numéros folkloriques du Vietnam que sont “cò lả”, “đào liễu”, “khỏa nước sông trăng” et les chansons folkloriques allemandes ont séduit les spectateurs.

Il s’agit d’une des événements en l’honneur de la Fête nationale allemande, contribuant à renforcer l’amitié entre le Vietnam et l’Allemagne. 

CPV