Le Vietnam ambitionne de devenir le premier centre de startup en Asie du Sud-Est
En 2020, le Vietnam a progressé de 36 places à la 59e position dans le monde en termes d'écosystèmes de startup, tandis que l'Indonésie et la Thaïlande sont toutes deux en baisse.

Photo: Tapchitaichinh


StartupBlink, un centre de recherche et de cartographie des écosystèmes mondiaux de startups, vient de publier le classement 2020 des écosystèmes nationaux de startups. Le  Vietnam continue d'augmenter son classement, s’orientant progressivement vers la position de premier centre en Asie du Sud-Est. En 2020, le Vietnam a grimpé de la 13e à la 59e position dans le monde en termes d'écosystèmes de startup.

En Asie-Pacifique, la Nouvelle-Zélande a reculé de 21 places à la 47e, l'Indonésie et la Thaïlande ont également perdu 13 et 17 places (54e et 50e  respectivement). Le Vietnam, en revanche, devient un « étoile brillante ».

Hanoi a atteint le top 200 des villes du monde après avoir grimpé de 33 places à la 196e. Ho Chi Minh-Ville était classée 225e  alors que l'année dernière elle n'était pas sur cette liste. StartupBlink espère que plus de villes vietnamiennes pourront rejoindre la liste dans les années à venir.

Pour devenir un véritable centre régional et mondial, le Vietnam devra créer des innovations à impact mondial. Le Vietnam prévoit d'avoir au moins 10 startups licornes d'ici 2030, selon le ministère du Plan et de l'Investissement. Si cet objectif est atteint, le Vietnam peut s'attendre à une augmentation rapide du classement des villes et des pays.

Le classement de StartupBlink est basé sur: 1) le nombre de startups et d'autres organisations de support, 2) la qualité des startups et des organisations, 3) l'environnement des affaires.

StartupBlink travaille avec des dizaines de gouvernements, de villes et de groupes de développement économique pour développer, cartographier et comparer les écosystèmes de start-up dans plus de 100 pays à travers le monde

Exportations nationales de riz en hausse tant en volume qu'en valeur
Selon le Département général des douanes du Vietnam, les exportations nationales de riz se sont élevées à 525.000 tonnes pour 276,49 millions de dollars du 1er mai au 15 mai.


Le Vietnam a exporté plus de 2,61 millions de tonnes de riz pour près de 1,26 milliard de dollars. Photo: VNA

Les exportations nationales de riz se sont élevées à plus de 2,61 millions de tonnes pour près de 1,26 milliard de dollars de janvier jusqu’au 15 mai, représentant respectivement une hausse de 8% e et 21,7% en glissement annuel.

Le prix moyen à l'exportation du riz ces premiers mois de l’année a atteint 481 dollars/tonne, soit une augmentation de 54,3 dollars/tonne par rapport à la même période en 2019.

Les Philippines demeurent le premier débouché du riz vietnamien avec 902.100 tonnes, suivis par la Chine (237.500 tonnes), la Malaisie (220.700 tonnes).

Selon les prévisions du ministère de l’Industrie et du Commerce, en 2020, la demande mondiale de riz devrait atteindre 46 millions de tonnes, +2% par rapport à 2019.

Sur la base de cette situation, l’objectif d’exporter 6,7 millions de tonnes pour plus de 3,3 milliards de dollars serait réalisable. 


Classement THE 2020: Trois universités vietnamiennes dans le top 500 de l'Asie
L’université nationale et l’Institut polytechnique de Hanoi sont classés parmi les 500 meilleures écoles d'Asie en 2020 par le Times Higher Education (THE).


Trois universités vietnamiennes dans le top 500 de l'Asie dans le classement de THE

Selon le classement publié le 3 juin par THE, l’Université nationale de Hanoi  figure dans le groupe 201-250, l’Institut polytechnique de Hanoï dans le top 251-300 et l'Université nationale de Hô Chi Minh-Ville au 400+ parmi près de 500 écoles de 30 pays et territoires.

En 2019, aucune université vietnamienne ne faisait partie de ce classement asiatique. Cependant, le classement mondial des universités publié en septembre 2019 par THE a vu la présence des trois écoles susmentionnées.

En particulier, l'Université nationale de Hanoi et l’Institut polytechnique de Hanoi étaient dans le top 801-1.000 et le groupe de l'Université nationale de Hô Chi Minh-Ville au 1000 +.

Le classement des universités asiatiques en 2020 se base sur 13 critères similaires au classement mondial, dont l'enseignement, la recherche, l'efficacité du transfert de connaissances et les perspectives internationales. Ces critères sont ajustés en fonction des caractéristiques des écoles d'Asie, créant une perspective régionale.

Parmi les trois représentantes du Vietnam, l'Université nationale de Hanoi est en tête en  termes d'indicateurs d'enseignement, de recherche et de perspectives internationales. L'Institut polytechnique de Hanoi a le plus grand nombre de publications scientifiques. Et l'Université nationale de Ho Chi Minh-Ville se démarque dans l'indice de revenu de l'entreprise (en termes d'efficacité de transfert de connaissances).

THE est un journal mensuel basé à Londres spécialisé dans les études supérieures. Il est connu pour son palmarès annuel des universités, publié depuis novembre 2004, le Times Higher Education World University Rankings.