Banque mondiale: les exportations vietnamiennes se portent bien en dépit du COVID-19

Les exportations nationales sont estimées en juillet à 23 milliards de dollars pour une croissance de près de 2% sur un mois. Photo: baodautu


Grâce à la grande contribution des entreprises domestiques, les exportations vietnamiennes de biens et services se portent bien, démontrant un niveau de résilience inattendu dans le contexte de stagnation internationale causée par la pandémie de COVID-19.

C’est ce qui ressort d’un récent rapport de la Banque mondiale sur la situation de l’économie vietnamienne.

En juillet, l’économie a poursuivi sa relance en enregistrant une croissance de la production industrielle et du chiffre d’affaires du secteur de la vente au détail.

Les exportations nationales sont estimées en juillet à 23 milliards de dollars pour une croissance de près de 2% sur un mois, portant ce chiffre depuis janvier à 146 milliards de dollars (+0,2% en glissement annuel), dont près de 51 milliards de dollars pour le secteur des entreprises domestiques –publiques et privées – (+13,5% en un an).

La Banque mondiale prévoit qu'en cas d'amélioration progressive de la situation mondiale, les activités économiques du Vietnam se redresseront au 2e semestre, ce qui entraînera une croissance du PIB d'environ 2,8% sur toute l'année, et de 6,8% en 2021. Si la situation extérieure est moins favorable, l'économie croîtra d'environ 1,5% en 2020 et de 4,5% en 2021.

Cependant, l’économie vietnamienne doit faire face à plusieurs défis, a indiqué ce rapport.

Pour les résoudre, le Vietnam devrait envisager la levée des restrictions de transport international parce que l’économie dépend beaucoup des fonds d’IDE et du tourisme. Il faudrait renforcer les politiques de soutien et d’assistance en faveur du secteur privé, notamment des entreprises en activité dans les secteurs de tourisme et de l’industrie manufacturière. Accélérer le rythme de décaissement des investissements publics devrait aussi être considéré comme une priorité pour une croissance de l’économie à long terme, a suggéré la Banque mondiale. 

Vingroup s'associe à Medtronic pour produire des composants de respirateurs

Photo d'illustration: ictnews


VinSmart Research and Production Joint Stock Company (une filiale du groupe vietnamien Vingroup) a officiellement annoncé le 12 août l’accord stratégique avec Medtronic sur la fabrication des composants pour les respirateurs de Medtronic.

Medtronic fait partie des plus grandes sociétés du monde en termes de technologie, de services et de solutions médicales. Ses produits et services sont commercialisés dans plus de 150 pays et territoires. Les respirateurs de Medtronic sont considérés comme des équipements essentiels dans la lutte contre la pandémie de COVID-19. En particulier, l’«air blower» est l’un composant très important d’un respirateur de ce genre.

Selon les prévisions, environ 50.000 «air blower» pour respirateurs de Vingroup seraient exportées vers les États-Unis et l'Irlande d’ici à la fin de cette année.

Le premier lot de ces composants a été exporté dès la première semaine de ce mois-ci.

Concernant cet accord, M. Madan Krishnan, un dirigeant de Medtronic chargé du marché de l’Asie-Pacifique, a déclaré: «Aucune entreprise ne peut répondre à elle seule à la demande actuelle mondiale de respirateurs. Pour accélérer notre production, nous avons collaboré avec un certain nombre de partenaires internationaux qui peuvent participer au processus de production. Vingroup est l’un de nos partenaires pour fabriquer l’air blower pour respirateurs».

En mars dernier, Vingroup a reçu le transfert de technologie pour fabriquer le respirateur PB560 de Medtronic. Après 3 mois de recherche, Vingroup a développé avec succès le respirateur Vsmart VFS-510, avec un taux de localisation de 70%.

La production de ce modèle a été autorisée par le ministère vietnamien de la Santé. Les premiers lots de produits ont été exportés vers la Russie, l’Ukraine et Singapour.

Rejoindre la chaîne d'approvisionnement des composants pour Medtronic ne témoigne pas seulement de la capacité de production et du niveau technologique de Vingroup; il marque aussi un grand pas dans ses efforts pour devenir un groupe industriel et technologique de premier rang en Asie-Pacifique.

Le pont d’Or reconnu comme une «merveille du monde»

Situé à une altitude de 1.400 mètres, le pont d’Or (Da Nang) est soutenu par des mains géantes moussues, dans le cadre brumeux de la montagne Ba Na. Photo: Zing


Love Exploring a lancé une liste d'ouvrages d'art géants, sculptés en pierre, recouverts d'or ou façonnés par des arbres naturels, attirant les touristes.

Situé à une altitude de 1.400 mètres, le pont d’Or (Da Nang) est soutenu par des mains géantes moussues, dans le cadre brumeux de la montagne Ba Na. Non seulement recevant des éloges dans le pays, le pont d’Or est apparu continuellement dans les médias internationaux. 

C'est l'un des ponts piétonniers les plus impressionnants au monde voté par The Guardian, honoré par le magazine Times comme le top 100 des destinations les plus merveilleuses du monde en 2018.

CPV