Cinq citoyens vietnamiens bloqués à l'aéroport international de Survanabhumi. Photo: VNA


Auparavant, le 25 mars, ces cinq Vietnamiens en provenance d'Ethiopie sur le vol ET518 d'Ethiopian Airlines, devraient transiter à l'aéroport de Survanabhumi à Bangkok pour se rendre à l'aéroport international de Noi Bai dans l'après-midi du même jour. Cependant, leur vol était en retard et ils n'ont pas été autorisés à  entrer car ils n'avaient pas de certificat négatif pour le virus du SARS-CoV-2 et d'assurance médicale à hauteur de 100.000 dollars au minimum.

Le 3 avril, le ministère thaïlandais des Affaires étrangères a envoyé une note diplomatique informant que ces 5 citoyens ne faisaient pas exception pour l'entrée en Thaïlande, en vertu de l'Ordonnance sur les situations d'urgence et de la Loi sur le contrôle des maladies.

À partir de 0h00 le 26 mars, le gouvernement thaïlandais a appliqué l'ordonnance sur l'état d'urgence, dont la fermeture de tous les voies aériennes, des voies navigables et routières, et n'a pas autorisé les étrangers à entrer en Thaïlande sauf cas exceptionnels autorisés par le Premier ministre.

L'ambassade  du Vietnam garde un contact régulier  avec ces citoyens, leur fournit de la nourriture et des articles essentiels, et travaille avec les autorités thaïlandaises pour les aider à éviter un retour en Éthiopie.

Auparavant, l'ambassade  avait recommandé aux citoyens d'éviter le transit en Thaïlande pour rentrer au pays, et d'observer les mesures de prévention de l'épidémie de ce pays. 

CPV/VNA