Francois Triệu tient la photo que sa famille a prise avec l’Oncle Ho. Photo: VTV

Mme Trân Thi Sâm, membre de l’Association des Vietnamiens à Marseille, a participé de manière active au mouvement patriotique des Vietnamiens à Marseille peu après son arrivée en France.

«Pendant la guerre franco-vietnamienne, beaucoup de Vietnamiens de France voulaient revenir au Vietnam pour participer directement à la Révolution. Cependant, à ce moment là, l’Oncle Hô leur a conseillé de ne pas rentrer pour exprimer leur patriotisme. Il a dit que le Vietnam avait besoin des soutiens des expatriés vietnamiens et des amis internationaux. Dans le pays, des compatriotes domestiques se battaient. Les expatriés vietnamiens en France pouvaient contribuer à ce combat à leur manière», a-t-elle partagé.

«Je me souviens toujours du moment où nous avons appris le décès de l’Oncle Ho. Ce fut le jour le plus triste pour les Vietnamiens de France», a exprimé le Docteur Nguyên Minh Duc, fils de Mme Sâm.

Né en France, Francois Triệu, qui ne peut parler le vietnamien, a eu chance de rencontrer l’Oncle Ho à l’âge de 5 ans. Lui-même, ses parents, et des Vietnamiens vivant à Bordeaux l'ont rencontré lors de sa visite en France en 1946.

«L’Oncle Ho adorait les enfants. Dans la photo que ma famille a prise avec lui, il tient la main de ma sœur Antoinette, et il discute avec moi. Il a aussi laissé aux autres Vietnamiens vivant à Bordeaux l'image d'une personne très amicale et proche», a rappelé M. Triệu.

Actuellement, en tant que chercheur, M. Triêu participe activement aux activités de la communauté vietnamienne de France via de nombreuses expositions de photos où il y a toujours celles que sa famille a prises avec l’Oncle Ho.  

L’esprit patriotique, le respect et l’admiration pour le Président Ho Chi Minh se sont transmis de générations en générations parmi les Vietnamiens de France, ainsi que dans toute la diaspora vietnamienne de par le monde. 

CPV