Véhicules transportant des citoyens vietnamiens de l'aéroport de Danang à la zone de quarantaine. Photo d'illustration/VNA

 

Près de 280 citoyens vietnamiens en Roumanie, en Pologne, en Bulgarie, en Italie, en Belgique, en Autriche, au Danemark, au Pays-Bas, en Répulique tchèque, en Slovaquie et en Hongrie, ont été rapatriés les 21 et 22 juillet à bord d’un vol qui a atterri à l'aéroport international de Da Nang (Centre).


Les passagers comprenaient des enfants de moins de 18 ans, des personnes âgées, des malades, des étudiants dépourvus de logement en raison de la fermeture des dortoirs de leurs écoles, des travailleurs dont le visa et le contrat de travail ont expiré, des touristes coincés en raison du COVID-19...

Comme de nombreux pays ont imposé des restrictions de voyage par crainte de la pandémie, les représentations du Vietnam en Europe et le transporteur aérien national Vietnam Airlines ont travaillé avec les autorités des pays hôtes pour préparer les procédures nécessaires et demander aux citoyens de se déplacer vers les aéroports de Bucarest et de Varsovie. Ils ont également envoyé du personnel dans ces aéroports pour aider les citoyens à gérer les procédures pertinentes.

Des mesures de prévention des maladies ont été prises durant le vol. Puis, à l’atterrissage à l'aéroport international de Da Nang, les passagers ont fait l'objet d'examens médicaux et ont été mis en quarantaine selon les règles sanitaires en vigueur.

Dans l’avenir, les agences autorisées du Vietnam, les organes représentatifs du pays à l’étranger et les compagnies aériennes vietnamiennes effectueront davantage de vols de rapatriement des ressortissants vietnamiens sur la base de leur souhait, conformément à la capacité d'accueil des centres de confinement dans le pays. 

CPV/VNA