Le vice-ministre du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, Le Tan Dung, s'exprime lors du symponium. Photo: CPV

Il s’agit aussi d’un contenu important répété lors du symposium tenu le 4 septembre à Hanoi intitulé «ASEAN - Chine - PNUD : se renouveler pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD)».

Dans son discours d'ouverture, le vice-ministre du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, Le Tan Dung, a remercié le secrétariat de l'ASEAN, la Chine et le PNUD (Programme des Nations unies pour le développement) d'avoir choisi le Vietnam comme pays hôte de cet évènement.

Il a exprimé sa conviction qu'avec la participation des décideurs politiques, des représentants d'institutions spécialisées de pays de l'ASEAN et de Chine, et d'experts du PNUD, des entreprises innovantes, la conférence était une bonne occasion pour échanger et partager des expériences, prendre des mesures efficaces parmi lesquelles profiter de la technologie et de l'innovation pour lutter efficacement contre la pauvreté, les inégalités et les défis, tout en atteignant les objectifs de la Vision de la communauté de l’ASEAN à l'horizon 2025 et l'agenda des Nations Unies pour le développement durable jusqu'en 2030.

Prenant la parole lors de cet évènement, M. Huang Xilian, ambassadeur de Chine dans l’ASEAN, a souligné que la réduction de la pauvreté était l’une des premières priorités de tous les membres de l’ASEAN. En tant que partenaire de l’ASEAN, la Chine a soutenu beaucoup de pays dans cette lutte. «Nous avons accordé environ 400 millions de yuans à 170 pays et territoires de par le monde dans la mise en œuvre de 5.000 projets en la matière. La poursuite du renforcement de la coopération devrait être une priorité dans les temps prochains» a-t-il suggéré.

«L’innovation est nécessaire pour un développement durable» a souligné Mme Caitlin Wiesen, représentante permanente du PNUD au Vietnam. Photo: CPV

Concernant la coopération dans la réduction de la pauvreté et la réalisation des Objectifs de Développement Durable, Mme Caitlin Wiesen, représentante permanente du PNUD au Vietnam, a mentionné les 3 points principaux que sont le rôle de l’Etat dans la présentation et la mise en œuvre des orientations de l’innovation, la résolution des défis dans la nouvelle ère, et l’encouragement de la population à participer au programme de réduction de la pauvreté. «L’innovation est nécessaire pour un développement durable», a-t-elle déclaré.

Toujours lors de ce symposium, le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères Nguyên Quôc Cuong a affirmé que «construire une communauté harmonieuse et durable dont la population est le noyau et personne n’est laissé derrière constitue toujours la priorité absolue de l'ASEAN. Ceci a été affirmé par l'ASEAN dans sa Vision 2025 et concrétisé dans le Plan global des communautés socioculturelles pour la période 2009-2015 à l'horizon 2025, en se concentrant sur la réalisation des objectifs concernant l’assurance du bien-être social, l’amélioration de la capacité à faire face au changement climatique, l’accélération de la consommation et la production, le traitement des défis affectant la santé humaine».

«A la présidence de l’ASEAN en 2020, le Vietnam s’engagera à continuer à renforcer la coopération étroite au sein du bloc. Le Vietnam a déterminé que renouveler et développer les sciences-technologies joueraient un rôle important dans la réduction de la pauvreté ainsi que dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable de la région aséanienne », a-t-il déclaré.

Parallèlement à la coopération au sein de la région, la coopération entre l’Asean et ses partenaires (comme le Comité socioéconomique d'Asie-Pacifique de l'ONU (UNESCAP), le PNUD, la Chine…) ne cesse d’être renforcée. Le thème «Promouvoir le partenariat pour la durabilité» de l'Année de l'ASEAN 2019 a réaffirmé cette préconisation de l’ASEAN.

XD