Le général Ngo Xuan Lich, ministre de la Défense Ngo Xuan Lich (au centre), au 17e Dialogue de Shangri-La. Photo: VNA

 

Dans son discours prononcé lors de la dernière séance plénière du dialogue, le ministre singapourien de la Défense Ng Eng Hen a souligné que l'évolution régionale et le changement de l'équilibre des pouvoirs de grands pays font changer l'ordre de l'Asie-Pacifique. Notamment, certains actes unilatérales des États-Unis dans l'ajustement et l'imposition des politiques commerciales, l'installation des équipements militaires de la Chine en Mer Orientale vont à l'encontre des règles existantes et font augmenter les défis sécuritaires dans cette région. Ainsi, toutes les parties devraient renforcer leur collaboration dans l'édification et la consolidation d'un ordre basé sur le droit international pour maintenir la tendance au développement et à la prospérité de la région.

A cette occasion, Ng Eng Hen a indiqué que Singapour s’efforçait de coopérer avec les parties concernées pour élaborer un cadre de guidage visant à éviter les collisions non intentionnelles entre les aéronefs militaires dans la région, tout en espérant que ce cadre sera adopté lors de la Conférence des ministres de la Défense de l'ASEAN (ADMM) en octobre prochain.

En marge du dialogue, le général Nguyen Duc Hai, directeur de l'Institut des stratégies du ministère vietnamien de la Défense, a déclaré que les participants avaient tous souligné la nécessité de renforcer le dialogue pour régler et faire face au changement de l'ordre en Asie en général et en particulier en Asie-Pacifique. Le dialogue et la construction de la confiance stratégique contribueront à atténuer les défis sécuritaires et les actions incontrôlées des parties, notamment des grands pays de la région.

Financé par l'Institut international d'études stratégiques (IISS), le dialogue de Shangri-La est organisé annuellement à Singapour depuis 2002. Il réunit de nombreux officiels de la défense et experts de plus de 40 pays et territoires.

CPV/VNA