Lors de la conférence de presse (Photo: VNA)

 

L'événement était organisé conjointement par l'Institut de recherche économique de l'ASEAN et de l'Asie de l'Est (ERIA) et le Jakarta Post, réunissant des universitaires, des experts en économie et en politique, et des fonctionnaires du ministère indonésien des Affaires étrangères.
 
Dans son discours d'ouverture, Lydia Ruddy, directrice des médias de l'ERIA, a souligné les difficultés et les défis auxquels l'ASEAN sera confrontée au cours des deux ou trois prochaines décennies, et qui devraient être plus complexes que ceux auxquels la communauté de l'ASEAN a été confrontée ces dernières années en raison de grands changements dans l'environnement économique et géopolitique de la région et du monde.
 
L’ASEAN doit rapidement promouvoir une vision plus claire et élaborer des politiques plus spécifiques pour affirmer son rôle dans l’Indo-Pacifique dans le contexte de grands pays tels que les États-Unis, l’Inde, l’Australie et le Japon envisagent de mettre en œuvre leurs propres stratégies dans cette région dynamique.
 
Les participants ont axé leurs discussions sur les objectifs clés de l'ASEAN dans le concept de vision de l'ASEAN sur l'Indo-Pacifique et sur la manière dont l'ASEAN appliquera cette vision à l'élaboration de politiques spécifiques dans la région et les réponses des autres pays à ce problème.
 
S'adressant au correspondant de l'Agence vietnamienne d’Information en Indonésie sur le rôle du Vietnam dans l'Indo-Pacifique, Kavi Chongkittavorn, conseiller en communication de l'ERIA, a déclaré que l'un des membres actifs de l'ASEAN, le Vietnam n'a ménagé aucun effort pour promouvoir le concept de l'ASEAN concernant sa vision sur l'Indo-Pacifique et a contribué à la construction et au renforcement de la position du bloc.
 
 Il a exprimé sa conviction que le Vietnam jouerait un rôle plus important dans la promotion du développement de l'ASEAN lorsque ce pays assumerait la présidence de l'ASEAN en 2020.

CPV/VNA