L'Autorité monétaire de Singapour (MAS)


L'Autorité monétaire de Singapour (MAS) a annoncé qu'elle réduisait la pente de la marge de fluctuation dans laquelle le dollar singapourien évolue contre un panier de devise, ce qui devrait avoir pour effet une dépréciation de la devise locale.

«Des incertitudes majeures demeurent. La reprise de l'économie mondiale dépendra de l'évolution épidémiologique de la pandémie et de l'efficacité des politiques mises en œuvre», a souligné la Banque centrale. Au lieu de jouer sur les taux d'intérêt pour sa politique monétaire, Singapour laisse sa monnaie s'apprécier ou se déprécier contre un panier composé des devises de ses principaux partenaires commerciaux.

Le produit intérieur brut (PIB) de Singapour s'est contracté de 2,2% au premier trimestre sur un an sous l'effet de la crise du coronavirus, un signe annonciateur des dégâts que la pandémie devrait causer dans l'économie mondiale. Cette contraction est la pire depuis 2009, quand le pays d'Asie du Sud-Est avait connu sa dernière récession, en pleine crise financière mondiale. Et le ministère du Commerce a révisé la baisse attendue du PIB pour l'année dans une fourchette de 1% à 4%. 

AFP/VNA