Des gens portent des masques à l'aéroport international de Ninoy Aquino, aux Philippines, le 19 mars. Photo : Xinhua


Le Département de contrôle des maladies transmissibles du ministère cambodgien de la Santé a affirmé que cet organe n’avait pas encore trouvé des preuves d’épidémies dans la communauté, mais qu'il y avait une possibilité.

Auparavant, l'ambassade du Cambodge en Thaïlande avait informé ses ressortissants voulant voyager en Thaïlande de présenter un certificat de santé et de souscrire une assurance d'une valeur d'au moins 100.000 dollars.

Dans un communiqué publié vendredi, l'ambassade du Cambodge a déclaré que l'autorité de l'aviation civile thaïlandaise avait récemment publié une notification à destination de tous les ressortissants étrangers selon laquelle ceux-ci, Cambodgiens y compris, doivent demander un certificat de santé, délivré au moins 72 heures avant le départ, et avoir une assurance couvrant le COVID-19.

Selon le ministère cambodgien des Affaires étrangères, les ambassades du Cambodge dans d'autres pays comme le Vietnam, la France, le Myanmar et Singapour ont également informé les citoyens cambodgiens des mesures de prévention et de lutte contre l’épidémie.

Le 23 mars, la Thaïlande a confirmé 122 nouveaux cas d’infection ce qui porte le total à 721 : 668 traités dans des hôpitaux, 52 complètement guéris et un décès.

Environ 30.000 personnes dans l’ensemble de la Thaïlande ont effectué les tests de dépistage, et 10.000  ont été placées sous surveillance sanitaire.

Un porte-parole du ministère thaïlandais de la Santé a recommandé aux citoyens qui ne présentent pas un haut risque de ne pas demander de test de dépistage, pour économiser à la fois du temps et de l'argent au système de santé.

Le même jour, aux Philippines, le ministère de la Santé a annoncé huit décès supplémentaires et 16 nouveaux cas d’infection. A ce jour, le nombre de cas confirmés dans ce pays a grimpé à 396, et le bilan des décès à 33.

Le Congrès des Philippines a tenu lundi une session spéciale en ligne pour débattre des mesures afin d'éviter le chaos qu'entraînerait une propagation rapide du coronavirus.

CPV/VNA