Photo: Laotian Times


Ainsi, le Laos est le denier pays de l’Asie du Sud-Est à avoir détecté les cas testés positifs au coronavirus. 

Les deux patients ont tous voyagé en Thaïlande et étaient en conctact étroit avec des étrangers. 

Le premier cas est un jeune homme de 28 ans qui travaille dans un hôtel à Vientiane. Il est arrivé en Thaïlande du 4 au 9 mars puis revenu à son pays et a été mis en quarantaine à son domicile. Après avoir montré des symptômes, il a été hospitalisé le 23 mars et a été testé positif pour le SARS-CoV-2. 

La deuxième patiente est une guide touristique de 36 ans à Vientiane. Récemment, elle a emmené des touristes européens pour visiter certaines destinations touristiques au Laos et au Cambodge. Ces deux derniers jours, la patiente a eu une toux et a été testée positive pour le coronavirus. 

Ces deux patients se trouvent dans un état de santé stable et sont traités dans un hôpital à Vientiane.

A ce jour, le Laos recense 131 cas suspects dont 129 ont été testés négatifs au SARS-CoV-2. 

Le 23 mars, le Premier ministre laotien Thongloun Sisoulith a visité des installations préparées pour les patients atteints de COVID-19, malgré l'absence de cas confirmé au Laos.

La surveillance des installations par le Premier ministre a été intervenue alors que les inquiétudes quant aux risques d'infection ou même à la propagation de l’épidémie augmentaient, car de nombreux travailleurs laotiens en Thaïlande rentrent chez eux.

Les personnes, dont les ressortissants étrangers au Laos, suspectées d'infection au COVID-19 seront testées gratuitement, a déclaré mardi Rattanaxay Phetsouvanh, directeur général du Département de la lutte contre les maladies transmissibles. 

Le ministère de la Santé a mis en place des unités de coordination sur la lutte contre le COVID-19 dans les hôpitaux pour aider à surveiller et à prévenir la propagation de l’épidémie. 

CPV/VNA