Le président américain Donald Trump, son épouse, le vice-président américain Mike Pence et son épouse, observent le 2 octobre une minute de silence dans les jardins de la Maison Blanche en hommage aux victimes de la fusillade de Las Vegas. Photo: AFP  

Le 1er octobre au soir, plus de 22.000 personnes assistaient au festival de musique country Route 91 Harvest à Las Vegas, dans l’ouest des Etats-Unis. Vers la fin du concert, en plein milieu d’une chanson de Jason Aldean, un homme a soudain commencé à tirer des coups de feu d’une chambre située au 32e étage de l’hôtel-casino Mandalay Bay, situé sur Las Vegas Boulevard, faisant au moins 59 morts et 527 blessés.

Les motivations de l’assaillant qui s’est tué, sont encore inconnues, mais le bilan de cette tuerie en fait d’ores et déjà la plus meurtrière de l’histoire des Etats-Unis.
 
L’ambassade du Vietnam aux Etats-Unis a déclaré lundi 2 octobre qu’aucun Vietnamien n’a été identifié parmi les personnes tuées ou blessées. 


CPV/VNA