Photo de groupe de la 12e réunion ministérielle de l’ASEAN sur la criminalité transnationale. Photo : asean.org

Les pays ont réaffirmé leur engagement à intensifier la coopération dans la lutte contre la criminalité transnationale afin de renforcer l’unité et la force régionales et d’aider à la mise en place d’une communauté politiquement cohérente, intégrée économiquement et socialement responsable.

Ils ont adopté le plan d’action de l’ASEAN visant à prévenir et à contrer la montée du radicalisme et de l’extrémisme violent 2018-2025 et a espéré qu’il sera mis en œuvre de manière efficace, selon une déclaration commune publié jeudi premier novembre à la fin de la réunion.

En corrélation avec le projet de travail de l’ASEAN (2018-2025), une décision a été prise pour discuter des projets de mise en œuvre par année et par pays lors de la 19e réunion des hauts officiels sur la criminalité transnationale (SOMTC) qui se tiendra au Myanmar en 2019.

Au cours de la 9e consultation de l’AMMTC 3 (Chine, Japon et République de Corée), jeudi premier novembre, les ministres ont procédé à un échange de vues sur la nécessité de renforcer la coopération existante entre l’ASEAN et ses trois partenaires de dialogue dans la lutte contre la criminalité transnationale, y compris le terrorisme, la cybercriminalité et la traite des êtres humains.

En outre, la réunion a approuvé la soumission de la proposition de la République de Corée relative au rehaussement de la cyber-capacité en 2019 au secrétariat de l’ASEAN pour recueillir les commentaires des pays membres. Elle a décidé d’organiser la prochaine 13e AMMTC et la 10e AMMTC 3 en Thaïlande en 2019.

CPV/VNA