Photo: VNA


Ils ont convenu d’accélérer la coopération, conformément au cadre de l’Accord de libre-échange ASEAN-Chine, dans trois domaines que sont la négociation pour l’ouverture de marchés, le renforcement des règlementations relatives aux règles d’origine des marchandises et les préparatifs pour de nombreuses zones de libre-échange, a annoncé le vice-Premier ministre et ministre thaïlandais du Commerce, Jurin Laksanawisit, selon la presse locale.

Selon le responsable thaïlandais, la Chine a créé le Fonds de coopération Mékong-Lancang d’une valeur de 300 millions de yuans pour soutenir les activités de l’ASEAN. Environ 50 millions de yuans sont consacrés à un fondement en ligne en faveur du secteur touristique et à la formation concernant les règles d’origine des marchandises.

Lors de la réunion, la Thaïlande a demandé une somme de 130 millions de yuans pour soutenir les trois projets de promotion de la croissance de l’ASEAN. Il s’agit du projet de la Nationale R3A reliant Bangkok à Kunming, de celui de développement des hommes d’affaires de nouvelle génération et de celui de développement de l’e-commerce du CLMV (Cambodge, Laos, Myanmar et Vietnam) et de la Thaïlande.

La Chine est partenaire commercial de premier plan de l’ASEAN. En 2018, le commerce bilatéral Chine-ASEAN a atteint 479 milliards de dollars, représentant 17% de la valeur commerciale internationale de ce bloc régional.

La 51e Conférence des ministres de l’Economie de l’ASEAN et ses réunions connexes ont lieu du 3 au 10 septembre à Bangkok en Thaïlande, avec la participation de dirigeants économiques venus des dix pays membres de l’ASEAN et de ses pays partenaires.

CPV/VNA