Le Vesak 2017 est célébré à la pagode de Bai Dinh. Photo: VNA

La cérémonie a vu la présence des ambassadeurs, des chefs de délégations et de représentations des pays membres de l’ONU, outre plus de 500 bonzes, bonzesses et bouddhistes du monde.

Prenant la parole à la cérémonie de célébration de cette année, la représentante permanente du Vietnam auprès de l’ONU, Nguyen Phuong Nga, a souligné que la Journée du Vesak n’était pas seulement une occasion de célébrer la naissance du Bouddha il y a 2.561 ans, mais aussi de saluer la valeur des enseignements du Bouddha et la philosophie bouddhiste.

“La théorie de la causalité, les idées du Bouddha sur la paix, l’harmonie, la tolérance, l’égalité et l’harmonie avec la nature peuvent aider la communauté internationale et les pays à trouver des solutions aux défis actuels tels que la pauvreté, la discrimination et l’injustice, les conflits et la violence, la dégradation de l’environnement et les changements climatiques”, a-t-elle ajouté.

La diplomate a déclaré que le bouddhisme a contribué aux valeurs de base du peuple et de la culture du Vietnam.  

“Aujourd’hui, le bouddhisme et d’autres religions cohabitent en parfaite harmonie et s’efforcent de développer et d'apporter la prospérité au pays et la vie heureuse des Vietnamiens”, a-t-elle souligné.

Le “Vesak”, jour de la pleine lune du mois de mai. C’est il y a 2.561 ans, en 623 avant Jésus Christ, où le Bouddha est né. C'est également le Jour du Vesak que le Bouddha a atteint l'état d'illumination et c'est le Jour du Vesak que le Bouddha est décédé dans sa quatre-vingtième année.

L’Assemblée générale de l’ONU a adopté en 1999 sa résolution 54/115 sur la célébration annuelle de la Journée du Vesak pour saluer la contribution du bouddhisme, l’une des plus vieilles religions du monde, apportant depuis plus de 2.500 ans une spiritualité à l’Humanité. 


CPV/VNA