La 11e Conférence internationale sur la Mer Orientale a lieu les 6 et 7 novembre à Hanoï. Photo: VNA


Les délégués ont affirmé que la CNUDM 1982 était une institution juridique complète, permettant d’établir un équilibre entre intérêts internationaux et  nationaux de tous les pays, et que la convention devrait donc être mise en œuvre aux niveaux national et international. La CNUDM 1982 est toujours pertinente pour le règlement des problèmes émergents concernant la mer, ont-t-ils souligné.

S’agissant du rôle des institutions multilatérales dans la promotion du respect du droit international et la recherche de solutions pour la question de la Mer Orientale, les délégués ont affirmé que l’ASEAN jouait un rôle important dans la structure régionale, dans le règlement des différends en Mer Orientale, en particulier.

De nombreux délégués ont souligné le rôle de l’ASEAN dans la promotion de la coopération maritime, dans l’édification du Code de conduite et un ordre juridique en Mer Orientale. L’ASEAN et ses forums pourraient aider à régler les différends concernant la Mer Orientale, ont-t-ils estimé.

Ayant pour thème «Coopération pour la paix et le développement dans la région», la 11e Conférence internationale sur la Mer Orientale a lieu les 6 et 7 novembre à Hanoï, réunissant 280 chercheurs et diplomates vietnamiens et étrangers.

Le 7 novembre, six tables rondes et deux séances plénières sont organisées. 

CPV/VNA