L’économie indonésienne a légèrement ralenti au troisième trimestre de 2018. Photo: Reuters

 

Les données publiées le 5 novembre par le Statistics Indonesia (BPS) ont montré que le produit intérieur brut (PIB) du pays a augmenté de 5,17% entre juillet et septembre par rapport à l'année précédente, ce qui est légèrement supérieur aux 5,15% attendus dans le sondage de Reuters. Entre avril et juin, le taux de croissance était le plus rapide depuis 2013. 

Le ralentissement est dû en grande partie à la baisse de la consommation des ménages au 3e trimestre et à la contribution négative du commerce extérieur. Bien que l'expansion ait été un peu plus rapide que prévu, les économistes préviennent que la croissance pourrait s'affaiblir davantage.

Fakhrul Fulvian, économiste en chef de Trimegah Securities, basée à Jakarta, a déclaré que la croissance de l'économie mondiale, et en particulier de l'Indonésie, avait tendance à ralentir dans un proche avenir en raison de l'affaiblissement de la roupie. Il s’attend à ce que le PIB de l’Indonésie augmente de 5,13% en 2018 et de 5% en 2019.

La roupie est en baisse d'environ 9% cette année, ce qui en fait la 2e devise la moins performante des marchés émergents d'Asie.

Bien que l’affaiblissement de la monnaie n’ait pas alimenté l’inflation, la banque centrale indonésienne a relevé cinq fois ses taux d’intérêt depuis mai afin de ralentir les sorties de capitaux, ce qui, selon les analystes, pourrait freiner la demande intérieure.

Alex Holmes, analyste de Capital Economics pour l'Asie émergente, a également prédit que la croissance indonésienne resterait probablement autour de 5% au cours des deux prochaines années.

Alors que l'objectif officiel du gouvernement indonésien concernant la croissance du PIB est de 5,4% cette année, le ministre des Finances, Sri Mulyani Indrawati, a déclaré au Parlement, le mois dernier, que le taux de croissance pour 2018 était plus susceptible d'être de 5,14%.

CPV/VNA