Le président vietnamien Tran Dai Quang (droite) et son homologue russe Vladimir Poutine. Photo: VNA

Selon cet article, la Chine est un partenaire stratégique principal de la Russie en Asie du Nord-Est, et le Vietnam, de même, en Asie du Sud-Est.

La Russie et le Vietnam ont porté leurs relations de partenariat stratégique au niveau d'un partenariat stratégique intégral en 2012. Trois ans après, le Vietnam a été le premier pays à signer un accord de libre-échange avec l'Union économique eurasiatique (UEEA) comprenant la Russie, l'Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan et le Kirghizstan. Cet accord est entré en vigueur il y a plus d'un an.

Les relations traditionnelles entre la Russie et le Vietnam ont été de plus en plus affirmées lorsque le président russe Vladimir Poutine a effectué quatre visites au Vietnam. Récemment, il est arrivé à Da Nang pour participer à la conférence des dirigeants économiques de l'APEC 2017 (AELM) ou Sommet de l'APEC 2017, tenue les 10 et 11 novembre.

Le directeur du centre russe d'étude de l'opinion publique (VTsIOM), Valery Fedorov, a souligné: "le Vietnam est le pays que les Russes connaissent le plus parmi les pays de l'ASEAN". Par ailleurs, selon les résultats d'une enquête menée par le Centre de recherche américain Pew (Pew Research Center), 83% des Vietnamiens ont des sentiments particuliers envers la Russie.

L'article indique que dans le contexte de sanctions américaines et occidentales, la Russie a renforcé sa politique économique "S'orienter vers l'Est". Et le Vietnam s'affirme comme une passerelle de coopération économique entre la Russie et les pays de l'Asie du Sud-Est.

Après son adhésion en 1995, le Vietnam a progressivement affirmé son rôle important au sein de l'ASEAN. Poursuivre la politique de Renouveau depuis plus de 30 ans a aidé le Vietnam à maintenir une croissance du PIB de plus de 6 % par an, faisant du pays une force économique importante en Asie du Sud-Est. Actuellement, les pays de l'ASEAN sont le 3e marché d'exportation du Vietnam et son 2e marché d'importation. Notamment, le Vietnam a accéléré ses investissements vers des pays voisins tels que le Cambodge, le Laos et le Myanmar. L'article estime que le rôle du Vietnam a considérablement augmenté dans le monde ces dernières décennies, tant sur le plan économique que politique.

Cependant, la coopération économique ne répond pas encore aux souhaits des deux parties. Selon le premier vice-Premier ministre russe Igor Shuvalov, il est nécessaire d'intensifier les relations économiques bilatérales. Dans le cadre de la visite officielle du président vietnamien Tran Dai Quang en Russie en juin dernier, les deux parties avaient convenu de coopérer dans plus de 20 projets d'investissement commun, d'une valeur totale de 10 milliards de dollars.


CPV/VNA