Photo: VNA


La délégation vietnamienne, dirigée par le vice-ministre des Affaires étrangères, chef du SOM ASEAN-Vietnam, Nguyen Quoc Dung, a participé à cet événement.

Auparavant, la 30e réunion du groupe de travail conjoint ASEAN-Chine sur la mise en œuvre du DOC a également été organisée à Lam Dong.

Ces réunions ont consacré beaucoup de temps pour discuter des évolutions complexes en Mer Orientale, notamment les affaires qui se déroulent dans la zone économique exclusive du Vietnam.

Les pays ont exprimé leur préoccupation devant le fait que les tensions actuelles pourraient accroître le risque de conflits et menacer ainsi la paix, la sécurité et la stabilité dans la région. Ils ont insisté sur les principes de retenue, de non-militarisation, sans les actes susceptible de complexifier la situation et d'accroître les tensions, de non recours à la force ou de menace d’y recourir et de règlement pacifique des différends sur la base du droit international, dont la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM).

Les participants ont convenu de poursuivre les efforts pour assurer la mise en œuvre intégrale et efficace du DOC, en accordant la priorité aux mesures de renforcement de la confiance et à la coopération pour faire face aux questions communes tels que la protection de l'environnement marin et le traitement humanitaire vis-à-vis les pêcheurs.

S'agissant des négociations d’un Code de conduite en Mer Orientale (COC), les pays ont salué l'achèvement de la première révision du projet et ont convenu de se préparer minutieusement à des négociations dans le futur.

Lors de la réunion, la délégation vietnamienne a clarifié les récentes évolutions en Mer Orientale, notamment la grave violation du droit souverain et de la juridiction du Vietnam, et a souligné la position et les points de vue du pays fondés sur le droit international et la CNUDM. Le Vietnam a déclaré que les  violations de Chine nuisaient à la paix et à la sécurité de la région et entravaient les négociations du COC. 

Le Vietnam a réitéré son engagement pour l’application du DOC et de l’édification du COC, soulignant la demande urgente de mettre en place un COC efficace, conforme au droit international et à la CNUDM, afin de prévenir des affaires similaires dans l'avenir.

Le Vietnam a également proposé de nombreuses mesures pour renouveler le mode de travail lors des prochaines négociations, avec l’accent mis sur le règlement des questions concernant les politiques, l’amélioration du rôle des hauts officiels durant les négociations. 

CPV/VNA