Le Cambodge a exporté jusqu’en avril dernier 300.252 tonnes de riz vers les marchés étrangers. Photo : AKP


La reprise de l’exportation de riz blanc avait été effectuée à la demande de la Fédération cambodgienne du riz (FCR), a fait savoir le vice-Premier ministre et ministre de l’Economie et des Finances, Aun Pornmoniroth, dans une dettre en date du 13 mai.

"Je voudrais informer le président de la FCR qu’à la demande de la FCR, le gouvernement royal du Cambodge a décidé d’autoriser la reprise de l’exportation de riz blanc vers les marchés étrangers à partir du 20 mai 2020", a-t-il dit.

Pour assurer la sécurité alimentaire dans le contexte de la pandémie de COVID-19, le Premier ministre Samdech Techo Hun Sèn a ordonné vers fin mars l’interdiction provisoire des exportations de riz blanc et de paddy à l’étranger.

Le 11 mai, le ministère du Commerce et son partenaire de développement, le CAVAC (Programme cambodgien des chaînes de valeur agricole), a examiné une étude sur les coûts d’exportation de riz, visant à améliorer la compétitivité de la filière riz nationale.

L’étude s’est concentrée sur la compétitivité de la filière en analysant ses chaînes de valeur, depuis la culture, du séchage et de la mouture à l’exportation, y compris le transport et le traitement des documents, vers les pays cibles (importation) dans l’UE et dans d’autres pays.

Le Cambodge a exporté quelque 300.252 tonnes de riz, dont 69.000 tonnes de riz blanc, vers les marchés étrangers au cours des quatre premiers mois de cette année, soit une hausse de 48% en glissement annuel./.

CPV/VNA