Le Premier ministre cambodgien Hun Sen. Photo: Xinhua/VNA

 

S'exprimant lors de la cérémonie d'inauguration d'un système d'approvisionnement en eau de 26 millions de dollars financé par le Japon à Kampot, Hun Sen a déclaré que le Cambodge avait entamé des négociations pour accroître ses échanges bilatéraux avec le Laos, la Thaïlande et le Vietnam afin d'ouvrir de nouvelles portes-frontières.

Auparavant, le Cambodge avait annoncé une série de mesures urgentes visant à renforcer son indépendance économique et à soutenir les exportateurs nationaux, dans le contexte où l'Union européenne envisage de suspendre son accès préférentiel au marché européen dans le cadre de l’accord "Tout sauf les armes (TSA)".

En 2018, les échanges commerciaux entre le Cambodge et la Thaïlande se sont établis à plus de 8 milliards de dollars; ceux entre le Cambodge et le Vietnam, à 5 milliards de dollars; et ceux entre le Cambodge et le Laos, à 24 millions de dollars.

Selon un rapport du ministère cambodgien du Commerce, le commerce extérieur de ce pays a atteint près de 25 milliards de dollars en 2018, dont 11,21 milliards d’exportations.

CPV/VNA