Le Vietnam au Forum régional de l’ASEAN. Photo: VNA

 

Les discussions ont porté sur la coopération au sein de l’ASEAN 3, de l’EAS et de l’ARF ces dernières années et les orientations de coopération ; sur les préparatifs des conférences au niveau ministériel des Affaires étrangères, prévues en août 2018 et encore sur des questions régionales et internationales d’intérêt commun. La délégation du Vietnam, conduite par le vice-ministre des Affaires étrangères Nguyen Quoc Dung, a participé à ces événements.

Prenant la parole lors des réunions, le responsable vietnamien a souligné l’importance des mécanismes de coopération pour la paix, la stabilité, la sécurité et le développement dans la région. Il a demandé aux pays de privilégier le renforcement de la coopération économique, commerciale et financière, la promotion du développement des PME, la réduction des écarts de développement, le renforcement des échanges culturels et entre les peuples… et de faire face aux défis, de prendre des mesures d’améliorer l’efficacité de ces mécanismes.

Concernant la situation régionale et mondiale, le vice-ministre a cité les changements sur le plan géopolitique de la région qui affectaient grandement l’ASEAN et les mécanismes dirigés par ce bloc. Alors, l’ASEAN doit maintenir son rôle central, ses pays membres doivent coopérer étroitement pour contribuer aux dialogues et à la coopération pour la paix, la sécurité et le développement dans la région.

A propos de la question de la Mer Orientale, Nguyen Quoc Dung a exprimé son inquiétude devant les récents déroulements dans cette zone maritime qui allaient à l’encontre de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale et affectaient le processus de négociations du Code de conduite en Mer Orientale. Il a appelé les parties à faire preuve de retenue, à respecter pleinement le droit international et la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, à ne pas mener les actes unilatérales complexifiant la situation et violant le droit international, ce afin d’assurer un environnement favorable à la paix et à la stabilité en Mer Orientale.

A cette occasion, Nguyen Quoc Dung a rencontré le chef de la délégation des Etats-Unis, de l’Union européenne et de l’Inde.

Lors des réunions, les participants ont estimé efficace la coopération au sein de l’ASEAN 3, de l’EAS et de l’ARF.

La coopération dans le cadre de l’ASEAN 3 s’est fortement développée dans l’économie, le commerce, les finances, les aliments, la santé, l’éducation, les échanges culturels et entre les peuples. Face aux fluctuations de la situation régionale et mondiale, les pays ont convenu d’accélérer l’achèvement des négociations de l’Accord de partenariat économique intégral de la région, de promouvoir le plan d’action de l’ASEAN 3 pour la période 2018-2022 avec les priorités portant sur l’assistance aux PME, le développement de l’e-commerce, la construction de la ville intelligente.

Les hauts officiels des pays ont réaffirmé l’importance de l’EAS en tant qu’un forum de dialogue des questions stratégiques. Les pays se sont engagés à poursuivre leur coopération dans les domaines comme l’énergie, l’éducation, les finances, la santé, l’environnement, l’adaptation aux changements climatiques… Ils ont estimé le Plan d’action de Manille pour la période 2018-2022 adopté en avril 2018 avec de nouveaux domaines de coopération prioritaire, dont la coopération maritime, avant de proposer d’autres domaines de coopération comme la lutte contre le terrorisme, la réduction des déchets plastiques et la sécurité nucléaire.

Lors de la réunion de l’ARF, les participants ont discuté et convenu des mesures d’instauration de la confiance, de promotion de la diplomatie préventive et de la confrontation aux défis, dont la cybercriminalité, la sécurité maritime et aérienne, le terrorisme, le secours en cas des catastrophes naturelles.

Les participants ont salué les déroulements actifs en péninsule coréenne, affirmant le soutien de la paix, de la stabilité et de la dénucléarisation en péninsule et souhaité un résultat satisfaisant du Sommet Etats-Unis-République populaire démocratique de Corée, prévu le 12 juin à Singapour.

A propos de la Mer Orientale, ils ont exprimé leur préoccupation devant les actes militaires exercés récemment dans cette zone qui portait préjudice à la paix et la stabilité et affectait la confiance entre les pays. En outre, ils ont discuté des questions tels que l’immigration inhabituelle, la cybercriminalité, le terrorisme, les changements climatiques…

CPV/VNA