Photo: VNA

Cette hausse s’est expliquée par l’amélioration du revenu des ménages, les dépenses discrétionnaires et la propension à emprunter.

L'indice des revenus des ménages a augmenté de 0,7 point pour atteindre 72,7. Les consommateurs thaïlandais ont été le principal élément à l'origine de l'amélioration de l'indice des revenus, contribuant à un peu plus de la moitié de la hausse. Les Malais ont été le seul groupe à connaître une croissance plus lente au cours du trimestre.

Parallèlement, l'indice des dépenses discrétionnaires a augmenté de 3,1 points pour atteindre 69,3. Les consommateurs thaïlandais et philippins ont été les principaux contributeurs à la hausse de cet indice.

Selon la FTCR, la croissance plus rapide des dépenses discrétionnaires par rapport à la croissance du revenu des ménages a fait grimper la demande d'emprunt, particulièrement aux Philippines, en Thaïlande et au Vietnam. Ainsi, l'indice de propension à emprunter a augmenté de 0,6 point pour s’établir à 65 points au dernier trimestre de 2017.

Pour rappel, cet indice de consommation est établit à partir d’une enquête menée auprès de 5.000 consommateurs dans cinq pays de l’ASEAN (Indonésie, Thaïlande, Malaisie, Philippines, Vietnam).

CPV/VNA