Des représentants des pays à la 8ème réunion ministérielle des intersessions du RCEP à Pékin le 3 août Photo: VNA

 

Le RCEP regroupe les 10 pays de l'ASEAN, l'Australie, la Chine, l'Inde, le Japon, la République de Corée et la Nouvelle-Zélande.

Le chef du département des négociations commerciales du ministère thaïlandais du Commerce, Auramon Supthaweethum, a déclaré qu'une réunion des ministres de l'économie de l'ASEAN et une réunion ministérielle du RCEP se tiendraient à Bangkok du 3 au 10 septembre.

Elle a ajouté que les ministres tenteront d'achever les négociations du RCEP dans l'espoir que ce pacte commercial contribuera à promouvoir la croissance des échanges commerciaux dans la région malgré les incertitudes quant à la croissance mondiale.

Les négociations ont débuté en 2013 et l'objectif initial était de les conclure en 2015. Toutefois, la date limite a été reportée à plusieurs reprises, reflétant le défi de créer ce qui serait la plus grande zone de libre-échange du monde face à la montée du protectionnisme et à l'escalade de la tension du commerce entre des États-Unis et la Chine.

Selon le ministère thaïlandais, sept des 20 thèmes du RCEP doivent encore être réglés, y compris les règles d'origine, les investissements et la propriété intellectuelle. Il est à espérer que des progrès pourront être réalisés dans ces domaines lors des réunions de septembre et qu'un accord sera annoncé le 4 novembre, à l'issue du sommet des dirigeants de l'ASEAN à Bangkok.

Une fois signé, le RCEP constituera la plus grande zone de libre-échange du monde avec environ 3,5 milliards d’habitants et 30% du produit intérieur brut mondial.

CPV/VNA