Photo: le Département de l’agriculture des Philippines


Le secrétaire à l'Agriculture, William Dar, a déclaré que le projet contribuerait directement à l'obtention de résultats clés dans le cadre de sécurité alimentaire du ministère,  partie intégrante des objectifs nationaux de récupération et de résilience à la suite de la pandémie de Covid-19.

Le prêt appuierait l'intensification et la modernisation des pêches  et de l'aquaculture aux Philippines, grâce à la fourniture d'un appui technique, de capitaux et d'un environnement propice.

Le projet FishCoRe vise également à remédier aux faiblesses structurelles de la chaîne de valeur pour améliorer la durabilité et la résilience des ressources halieutiques, augmenter les revenus des pêcheurs et améliorer la situation socio-économique des communautés côtières au milieu de la pandémie de Covid-19.

Le projet proposé sera mis en œuvre dans des sites sélectionnés parmi les 12 zones de gestion des pêches (FMA) établies à l'échelle nationale en 2019 par le DA par le biais du Bureau des pêches et des ressources aquatiques (BFAR) pour gérer durablement les ressources halieutiques du pays grâce à une approche scientifique et participative cadre de gouvernance.

Les FMA comprennent les principaux lieux de pêche, lacs, baies, golfes et autres zones du pays qui peuvent être délimités à des fins de gestion des ressources halieutiques, les limites approximatives des stocks, l'aire de répartition, la répartition et la structure.

Lors d'une récente visioconférence avec des responsables de la Banque mondiale, le secrétaire William Dar a souhaité que le traitement de FishCoRe soit accéléré pour obtenir l'approbation du prêt d'ici le milieu de 2021.

Le projet FishCoRe comprend quatre volets: planification de la résilience des zones côtières de pêche, gestion résiliente des ressources halieutiques et côtières, investissement dans des moyens de subsistance modernes et résilients, gestion et coordination de projets./.

CPV/VNA