La capitale malaisienne Kuala Lumpur. Photo : CVN

 
Les restrictions sociales imposées en raison de la pandémie de COVID-19 ont coûté à l’économie malaisienne environ 63 milliards de ringgits (14,5 milliards d'USD), selon le Premier ministre Muhyiddin Yassin.

La pandémie a porté un coup sévère aux secteurs des services et du commerce de la Malaisie, la demande pour ses principaux produits d'exportation comme le pétrole et le caoutchouc ayant chuté. La baisse des prix du pétrole a également nui à l’économie de ce pays d'Asie du Sud-Est.

La BNM a baissé ses taux d’intérêt tandis que le gouvernement a lancé des plans de sauvetage importants pour soutenir la reprise économique.

La troisième économie d'Asie du Sud-Est devrait connaître une croissance économique plus lente au deuxième trimestre après l'application de l'Ordonnance de contrôle des mouvements (MCO) pour faire face à la pandémie de COVID-19 à la mi-mars. La Malaisie a détecté 6.779 cas d’infection par le SARS-CoV-2, dont 111 décès.
Les restrictions sociales imposées en raison de la pandémie de COVID-19 ont coûté à l’économie malaisienne environ 63 milliards de ringgits (14,5 milliards d'USD), selon le Premier ministre Muhyiddin Yassin.

La pandémie a porté un coup sévère aux secteurs des services et du commerce de la Malaisie, la demande pour ses principaux produits d'exportation comme le pétrole et le caoutchouc ayant chuté. La baisse des prix du pétrole a également nui à l’économie de ce pays d'Asie du Sud-Est.

La BNM a baissé ses taux d’intérêt tandis que le gouvernement a lancé des plans de sauvetage importants pour soutenir la reprise économique.

La troisième économie d'Asie du Sud-Est devrait connaître une croissance économique plus lente au deuxième trimestre après l'application de l'Ordonnance de contrôle des mouvements (MCO) pour faire face à la pandémie de COVID-19 à la mi-mars. La Malaisie a détecté 6.779 cas d’infection par le SARS-CoV-2, dont 111 décès./.

CPV/CVN