La chancelière Merkel est devenue le premier chef du G7 à ne pas assister au prochain sommet du G7 à Washington. Photo: AP


Le président américain Donald Trump a déclaré le 20 mai qu'il souhaitait un véritable sommet du G7 à Washington fin juin, en signe de normalisation après la pandémie.

Le sommet devait initialement se dérouler du 10 au 12 juin lors du séjour présidentiel à Camp David, dans le Maryland.

En mars, cependant, le gouvernement américain avait annulé le sommet en raison de la pandémie et a prévu une vidéoconférence à la place.

Mme Merkel avait au départ suspendu sa réponse à M. Trump quant à son éventuelle participation à la vidéoconférence.

Quelle que soit la forme de cette réunion, "que ce soit une vidéoconférence ou une autre organisation, je lutterai certainement pour le multilatéralisme. C'est très clair, tant au G7 qu'au G20", a déclaré la chancelière le 20 mai./.

Xinhuanews