Le ministre indonésien du Commerce, Enggartiasto Lukita (droite) et son homologue australien Simon Birmingham lors de la cérémonie de signature de l'IA - CEPA. Photo: Reuters

 

L’accord, d’un montant de plusieurs milliards de dollars, permettra au secteur australien de l’élevage de bovins et d’ovins d’accéder au marché indonésien de 260 millions d’habitants. Les universités et les fournisseurs australiens de services et équipements médicaux pourront bénéficier également de la plus puissante économie d’Asie du Sud-Est.

De leur côté, les industries automobile et textile indonésiennes comme les exportateurs de bois, de produits électroniques et pharmaceutiques pourront intensifier leurs parts de marché en Australie.

Les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint 11,7 milliards de dollars en 2017 et l’Indonésie était le 13e partenaire commercial de l’Australie.

Les négociations sur l’IA-CEPA ont été lancées en 2010. Les paramètres de l'accord ont été finalisés par le président indonésien Joko Widodo et Scott Morrison lors de son premier voyage à l'étranger en tant que Premier ministre australien en septembre 2018.

Mais la signature de cet accord a été reportée après que M. Morrison eut suggéré, en octobre dernier, de transférer l’ambassade d’Australie en Israël de Tel Aviv à Jérusalem. Cela a déclenché une réponse furieuse de la part de l'Indonésie, plus grand pays musulman au monde. 

CPV/VNA