A Bangkok. Photo: Reuters

 

Le gouverneur de Bangkok, Aswin Kwanmuang, a déclaré que la pollution pourrait durer jusqu'au 3 au 4 février et la fermeture des écoles devrait permettre de réduire le trafic.

Il a ajouté que l'administration émettrait bientôt un avertissement appelant les populations à s'abstenir de toute activité à l’extérieur et avait déployé des drones à pulvérisation d'eau pour réduire les nuages dans les zones importantes.

Le 24 janvier dernier, Air Visual, un moniteur indépendant d'indices de qualité de l'air (AQI) en ligne, a classé Bangkok au niveau "malsain", atteignant 171 AQI, contre 156 le 14 janvier.

Greenpeace a déclaré que Bangkok est actuellement la 10è  ville la plus polluée au monde, rivalisant avec certaines villes chinoises.

La directrice de Greenpeace Thaïlande, Tara Buakamsri, a déclaré que les niveaux à Bangkok étaient les pires depuis au moins un an.

CPV/VNA