Photo: VNA


Le ministre thaïlandais de l'Enseignement supérieur, des Sciences, de la Recherche et de l'Innovation, Suvit Maesincee, a déclaré que le gouvernement se préparait à créer des emplois pour les chômeurs à la suite de l'épidémie.

Parmi ces groupes, il y a environ 500.000 diplômés qui n'ont pas encore trouvé d’emploi depuis la fin de leurs études et jusqu'à 300.000 nouveaux diplômés qui entreront sur le marché du travail cette année, a déclaré le 4 mai M. Suvit. Si l'on tient compte des licenciements, le nombre de chômeurs pourrait atteindre environ un million.

KKP Research prévoit que seul un tiers des 340.000 nouveaux diplômés à rejoindre le marché cette année obtiendront des emplois correspondant à leurs compétences.

La Banque de Thaïlande a récemment prévu que le PIB thaïlandais pourrait régresser de 5,3% en 2020. Le professeur Anusorn Tamajai, directeur du Centre de recherche économique et commerciale de l'Université Rangsit, a déclaré que les licenciements et le chômage devraient s'intensifier aux deuxième et troisième trimestres et persister pendant au moins deux ans.

"Alors que certains emplois vont disparaître, d'autres vont croître et de nouveaux vont émerger. Cependant, le taux d'emploi sera plus faible car les activités socioéconomiques  se contractent", a-t-il ajouté. "La main-d'œuvre doit s'adapter ou elle sera remplacée par des machines et licenciée."

Le professeur Anusorn a recommandé au gouvernement d’entreprendre des méga-projets ou de parrainer le secteur privé pour amortir l'impact économique de l'épidémie du nouveau coronavirus. 

"Il y aura au moins sept millions de chômeurs et des milliers de personnes sous-employées. Dans le pire des cas, il y aura près de 11 millions de chômeurs" a-t-il estimé.

CPV/VNA