Khao San Road, la rue la plus animée et attraction touristique majeure de Bangkok. Photo: VNA


Le nombre de visiteurs en provenance de Chine, le plus grand marché touristique de la Thaïlande, a chuté de 85,3% en glissement annuel, a déclaré le chef de la TAT, Yuthasak Supasorn, lors d'une réunion des opérateurs touristiques.

Dans le pire des cas, le nombre de touristes étrangers pourrait tomber à 30 millions cette année, soit bien moins que les 39,8 millions en 2019. Leurs dépenses devraient également diminuer de 22%.

Le tourisme est considéré comme un secteur économique crucial de la Thaïlande, car les dépenses des visiteurs étrangers se sont élevées à 1,93 billion de bahts (61,15 milliards de dollars) l'année dernière, soit 11% du PIB national.

Le gouvernement thaïlandais a annoncé la semaine dernière qu'il approuverait le 10 mars un plan de relance économique d’une valeur de plus de 3,2 milliards de dollars pour aider les personnes à bas revenu et démunies à surmonter les difficultés causées par le COVID-19. Cependant, le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a déclaré lundi qu'il n'y aurait pas de distributions d'argent.

La deuxième économie d'Asie du Sud-Est pourrait croître de moins de 1% cette année, a prévu Thanavath Phonvichai, professeur d'économie à l'Université de la Chambre de commerce de Thaïlande (UTCC). Le pays a enregistré en 2019 une croissance économique de 2,4%, la plus faible en 5 ans.

Le 9 mars également, en raison des conséquences du COVID-19, la société de technologie Grab a décidé de fermer son siège social à Singapour et son bureau en Thaïlande.

CPV/VNA