La Chine construit illégalement en Mer Orientale. Photo: Xinhua


Toujours selon le journal russe, alors que les pays d'Asie du Sud-Est dont le Vietnam s'efforcent de lutter contre l'épidémie de COVID-19, la Chine a mené à plusieurs reprises des actions illégales en Mer Orientale telles qu’envoyer des navires dans la zone économique exclusive du Vietnam; annoncer la création des soi-disant "arrondissements insulaires de Xisha et de Nansha" (pour gérer les archipels de Hoang Sa (Paracels) et de Truong Sa (Spratleys) du Vietnam); entraver les activités des pêcheurs, interdire la pêche...

Ces actions de la Chine violent gravement les droits légitimes du Vietnam, causant l'indignation de la communauté internationale.

Le Vietnam a donné l'exemple par son succès dans la lutte contre le COVID-19, augmentant considérablement son prestige sur la scène internationale. Le Vietnam est actuellement déterminé à protéger sa sécurité et sa souveraineté en Mer Orientale.

Selon le professeur Vladimir Kolotov de l'Université nationale de St. Petersburg (Russie), en tant que membre de la communauté internationale, le Vietnam s'est comporté de manière civilisée et responsable lorsqu'il a demandé à la Chine de se conformer à la loi.

Des bateaux de pêche vietnamiens ont été coulés par la Chine. Photo: Dailymotion


La Chine a violé de manière flagrante d'importantes conventions qu'elle a signées et ratifiées, telles que la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale.

"Je pense que le Vietnam doit utiliser plus activement le +douce puissance+. Le Vietnam devrait, par le biais des médias de nombreux pays différents, affirmer son point de vue à la communauté internationale".

"Pendant la guerre contre le colonialisme français et l’impérialisme américain, le Vietnam a aidé le monde à connaître la nature absurde de la guerre d'invasion. Dans son différend en Mer Orientale, le Vietnam essaie de prouver au monde qu'il est un pays honnête et responsable et ne veut que protéger ses intérêts légitimes.

Bien sûr, à notre époque, le Vietnam veut +garder les réservoirs de poudre à canon secs+. Le pays accélère également la modernisation des forces armées, de la marine et des forces aériennes. Mais à mon avis, la meilleure solution pour le problème de la Mer Orientale reste l'accord entre la Chine et les pays voisins", a souligné Kolotov.

Le président russe Poutine a déclaré qu’"un accord politique fiable ne peut être conclu que si aucune des parties ne se sent trompée". La Chine doit montrer qu'elle discute  de la Mer Orientale avec les pays voisins de manière civilisée, sur la base du droit international, pour éviter d'attirer des puissances étrangères pour intervenir dans cette affaire. "Le monde entier doit connaître les droits légitimes du Vietnam dans la Mer Orientale", a ajouté Kolotov.

Sous-marin de la Marine vietnamienne. Photo: Navyrecognition


Selon le professeur, la Chine perd de sa crédibilité en profitant du moment où les pays font face à l'épidémie de COVID-19 pour mener des activités illégales en Mer Orientale.

"La Chine doit comprendre que sa politique agressive est contre-productive. La démonstration de la puissance militaire chinoise ne fournit qu'un avantage temporaire. La Chine a une mauvaise réputation et les dommages causés à une nation qui ne respecte pas le droit international seraient énormes.

Dans le contexte actuel, les États-Unis saisissent toutes les occasions d'attaquer et de rabaisser la réputation de la Chine. Washington ont accusé à plusieurs reprises Pékin de cacher des informations sur l’épidémie et de constituer une coalition isolée. Les actions illégales de la Chine pourraient conduire les États-Unis à construire une base militaire en Mer Orientale".

"La Chine ne devrait pas s'attendre à ce que les pays d'Asie du Sud-Est et le Vietnam acceptent leurs revendications illégales. Dans la direction opposée, les pays d'Asie du Sud-Est devraient moderniser leurs forces armées, développer les relations internationales pour avoir des avantages lors des négociations avec la Chine", a conclu Kolotov./.

CPV