Le vice-ministre des Affaires étrangères Lê Hoài Trung, secrétaire général vietnamien du Comité de pilotage de la coopération bilatérale Vietnam-Chine. Photo : VNA


Le vice-ministre des Affaires étrangères Lê Hoài Trung, secrétaire général vietnamien du Comité de pilotage de la coopération bilatérale Vietnam-Chine, a eu le 29 mai une réunion par visioconférence avec le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Luo Zhaohui, secrétaire général chinois de ce Comité, sur les mesures propres à renforcer les relations bilatérales à l’heure actuelle comme post-COVID-19.

Ils se sont informés des réalisations de leurs pays en termes de prévention et de lutte contre l’épidémie de nouveau coronavirus, et ont déclaré tenir en haute estime leur entraide dans le combat contre le COVID-19. Ils ont constaté que les impacts du COVID-19 sur certains activités d’échange et de coopération entre le Vietnam et la Chine n’étaient temporaires. Selon eux, lors de ces derniers temps, les relations vietnamo-chinoises ont continué de se développer, vu la croissance du commerce bilatéral. Ils ont convenu de développer le rôle du Comité de pilotage de la coopération bilatérale dans la promotion des relations entre les deux pays dans différents secteurs. 

Lê Hoài Trung a demandé à la Chine de continuer de créer des conditions propices à l’accélération du dédouanement des marchandises aux postes frontaliers terrestres, d’accélérer les procédures nécessaires à l’ouverture de son marché à certains produits agricoles d’excellence du Vietnam, ainsi que d’augmenter le nombre d’entreprises vietnamiennes autorisées à exporter du lait et du riz sur son marché.

Les deux parties ont convenu de continuer de discuter de leur coordination dans la gestion des frontières terrestres, d’organiser des événements pour marquer le 20e anniversaire de la signature du Traité sur la frontière terrestre Vietnam-Chine et les 10 ans d’application de trois documents juridiques sur ce sujet, de mener à un moment approprié des patrouilles mixtes en zone frontalière selon le Traité sur le règlement de gestion frontalière et le Protocole sur la délimitation et le bornage frontaliers.

Les deux parties ont discuté de façon franche et sincère de la question maritime. Elles ont été unanimes sur la nécessité de continuer de mettre en valeur le rôle des mécanismes de négociations actuellement disponibles pour parvenir à des résultats tangibles. Le vice-ministre Lê Hoài Trung a parlé des préoccupations du Vietnam devant les dernières évolutions complexes de la situation en Mer Orientale, ainsi que des droits et intérêts légitimes du Vietnam selon le droit international et la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982. Il a demandé que les deux parties promeuvent la coopération et règlent les désaccords en respectant leurs droits et intérêts légitimes, leurs conventions et conceptions communes ainsi que le droit international./.

CPV/VNA