Le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères Nguyen Quoc Dung. Photo : VNA

Cet événement annuel de niveau de vice-ministre des Affaires étrangères vise à discuter des mesures propres à renforcer le partenariat entre l’ASEAN et les Etats-Unis, ainsi que des affaires internationales et régionales d’intérêt commun. 

Lors de ce 32e Dialogue, les participants ont réaffirmé l’importance du partenariat stratégique ASEAN – Etats-Unis pour la paix, la sécurité et la prospérité de la région. Les Etats-Unis sont actuellement le 3e plus grand partenaire commercial de l’ASEAN avec un commerce bilatéral de plus de 234 milliards de dollars. Ils sont également le 5e investisseur dans la région de l’ASEAN, avec plus de 4,3 milliards de dollars. 

Les participants ont convenu de privilégier leur coopération dans certains secteurs, dont la lutte contre le terrorisme, la criminalité transnationale et la traite des êtres humains, la cybersécurité, le commerce, l’investissement, les technologies de l’information, l’énergie, les villes intelligentes, les infrastructures, l’éducation...

Les Etats-Unis ont réaffirmé l’importance de l’ASEAN dans leur politique extérieure. Ils ont déclaré souhaiter que l’ASEAN édifie avec succès sa Communauté et développe son rôle central dans la structure régionale. De son côté, l’ASEAN a déclaré apprécier les engagements des Etats-Unis, souhaitant développer la coopération intégrale avec Washington.

S’agissant des questions régionales et internationales d’intérêt commun, les participants ont reconnu les avancées réalisées dans le processus pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne. Ils ont apprécié le rôle et les contributions du Vietnam dans l’organisation du second Sommet entre les Etats-Unis et la République populaire démocratique de Corée (RPDC). Selon eux, ce sommet avait abouti à des résultats encourageants. 
  
Au nom des pays membres de l’ASEAN pour parler de la coopération dans la sécurité maritime, le vice-ministre Nguyen Quoc Dung, également chef de la délégation des hauts officiels du Vietnam pour l’ASEAN (SOM ASEAN), a souligné l’importance particulière de ce secteur. 

Le vice-ministre vietnamien a reconnu les avancées dans certains problèmes, dont celles des négociations entre l’ASEAN et la Chine sur un Code de conduite en Mer Orientale (COC). Cependant, selon lui, la région fait face encore à de nombreux défis dus aux différends territoriaux, aux opérations de remblaiement et de militarisation, à la piraterie, à la criminalité transnationale, à la pêche illicite, à la pollution de l’environnement marin, aux catastrophes naturelles... Cela demande à l’ASEAN, aux Etats-Unis et aux partenaires de continuer d’intensifier leur coopération via les mécanismes dirigés par l’ASEAN tels que le Forum régional de l’ASEAN (ARF), le Sommet d’Asie de l’Est (EAS), la conférence élargie des ministres de la Défense de l’ASEAN (ADMM)... 

Nguyen Quoc Dung a réaffirmé les principes de l’ASEAN sur la retenue, la non-militarisation, le règlement pacifique des différends selon le droit international et la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, l’application rigoureuse de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et l’élaboration rapide du COC.

CPV/VNA